Cryptozoologie, Monstre Légendaire

AUTRES MYTHES ET ANIMAUX MYSTERIEUX

Poulpe d’eau douce
Dans les fleuves et les rivières du Kentucky, de l’Indiana, et de la Virginie de l’ouest on a souvent vu des animaux ressemblant à des poulpes. Les céphalopodes en principe ne vivent qu’en eau de mer et si il y a des individus qui ont évolué pour s’adapter à des conditions d’eau douce alors il faut s’attendre à en trouver dans les zones d’estuaires.

Le skookum de la vallée de Williamette
Dans l’ouest de l’Amérique du nord on croit généralement à l’existence du skookum qui est décrit comme un grand animal à tentacules qui vit dans les lacs. Dans le lac de Williamette en Orégon on a observé un qui avait un corps orangé à l’apparence de sac d’air avec de longs et fins tentacules noirs. Cela pourait etre un céphalopode mais comme ils ne vivent pas ne eau douce ou peut soupsonner un mollusque apparenté peut etre à l’escargot qui a développé des tentacules.

Les crustacés géants d’eau douce
Les récits des premiers colons arrivant en Orégon font fortement mention de la présence dans la région du lac Wallowa de crabes et de homards géants. Seul des langoustes sont connues pour vivre sur la cote Pacifique ainsi que des crabes de grande taille. Mais ceux ci étaient encore plus grands dépasant la taille du genre Godzillius. Malheureusement on mentionne que ces créatures ont disparue, exterminées ou déplacées autre part on ne sait pas.

Mouches sous marines
Les indigènes de l’intérieur de la Colombie Britannique ont connaissance d’une espèce venimeuse de crabe qu’ils nomment Xwixwiya. Ils seraient de la taille d’une main d’homme et se comportent beaucoup et ressemble comme des mouches d’ou leur surnom. Ils ont des griffes et des pinces et si on se fait pincer, on meurt rapidement. Ils vivent dans les fonds. C’est manifestement une nouvelle espèce de crabe d’eau douce.

Les mouches noires de l’ile Dundass
La majorité des indien de la région de l’ile Dundass en Colombie Britannique refusent d’accoster sur son rivage parce que selon eux, cette ile serait habitée par des grosse mouches venimeuses hématophage et carnivores. Elles feraient de 5 à 6 pouces de long, de couleur noir, elles ont la tète et l’extrémité de l’abdomen rouge et des bandes jaunes barrent le milieu de leurs dos. Elles tuent leurs victimes avec leur venin et en consomme ensuite le sang et la chaire. Elles attaquent en nuées.

Mille-pattes géants des Ozarks
Dans la région des Ozarks on signale la présence de milles-pattes atteignant 18 pouces de long, Les plus grnads mille-pattes reconnus dans les Ozarks font 7 pouces de long. Il n’est pas difficile de penser qu’il existe des individus d’une espèce connue mais d’une taille anormale.

Le mulilo
Dans la foret humide du Congo et dans les région voisines de la Zambie et du Zaire on a rapporté l’existence d’un animal géant ressemblant à une limace. On a peut etre affaire à un gastéropode lié aux limaces normales ou un nouveau philum dérivé d’une autre lignée de gastéropode. Ce peut etre un animal entièrement différent ayant l’apparence d’une limace.

Papillon de nuit malgache
A chaque espèce ou famille de fleure correspond un insecte destiné à la polinisé. Charle Darwin avait découvert une fleure avec une corolle très profonde et il avait supposer l’existence d’un papillon de nuit au pédoncule suffisamment long pour la poliniser. Un tel insecte fut découvert ensuite. Des années plus tard un fleure encore plus rare avec une corolle encore plus profonde a été découverte, mais l’insecte devant avoir un pédoncule entre 14 et 18 pouces de long pour la poliniser n’a pas encore été découvert, mais il existe théoriquement. Comme la fleure n’est plus vue à l’heure actuelle on peut supposer que l’insecte s’est éteint.

Araignée géante du Congo
Dans les marécages du Congo on soupsonne l’existence d’une araignée ayant la grandeur d’un pygmé ce qui supposerait une surface de sustentation de quatre pieds de large. La plus grande araignée fossile connue était la Megarachne qui vivait il y a 300 millions d’années et sa surfacece de sustentation ne faisait que 20 pouces de large.

Les insectes fantomes
Il y a eu deux observation d’insectes en Angleterre ressemblant à des mille-pattes filant à toute allure dans l’air; l’un a percuté le visage d’une femme et l’autre a été vu planant d’un appartement en hauteur à l’aube. Des que la luminosité augmente la vitesse de déplacement de ces insectes s’accélère pour ne plus etre perceptible à l’oeil. Il faudrait apparenter ces observations à celles des fameus rods vus un peu partout dans le monde.

Araignée géante
En Nouvelle Guinée on a rapporté l’observation d’une immense araignée qui faisait la taille d’un petit chien qui vivait dans un endroit recouvert d’une membrane de soie, comme celle faite par les migales. Il existe en Australie plusieurs espèce de migales dont la célèbre Atrax robustus qui font jusqu’à 8 pouces de diamètre. Il se peut qu’on ait une espèce apparentée de taille supérieure en Nouvelle Guinée.

Les créatures du Kon Tiki
Le capitaine du navire le Kon Tiki, Thor Heyerdahl, lors de la traversée du Pacifique déclare avoir observé d’étranges créatures phosphorescentes dans l’eau. Il existe dans les océans d’innombrables espèces émettant de la lumière, vertébrés, bactéries, zooplancton et une telle observation n’a rien d’extraordinaire.

Le Lusca
Dans les trous bleus de l’ile Andros aux Caraibes résideraient les crabes les plus gros au monde du genre Godzillius; les plongeurs pécheurs de perle de la régions parle aussi du  » lusca « , une pieuvre pouvant atteindre plus de 100 pieds de long qui vivrait aussi dans ces trous bleus et dont l’alimentation serait les crabes.

L’écoutille géante
Les cueilleurs de perle et autres professionnels de la mer dans les iles Bahamas et les iles Caraibes parlent d’une pieuvre géante qu’ils nomment  » écoutille « ; contrairement au  » Lusca  » de l’île Andros elle ne réside pas dans des grottes mais vogues dans les zones libres plus profondes.

La peau
Au large des cotes du Chili existerait une pieuvre géante brune soit disant couverte d’yeux. Comme le Chili est sur le coté Pacifique on peut supposer que ce poulpe n’a pas de rapport avec le Lusca ou l’écoutille géante et rien à voir avec la pieuvre géante de Hawaii car ces dernières ont des organes sensoriels à l’extrémité de leurs tentacules au lieu de ventouses. La peau qui n’a que des ventouses pourait etre liée à la pieuvre géante de l’Atlantique.

Pieuvre géante de Hawaii
Des pieuvres géantes semblant posséder des organes sensoriels à l’extrémité de leurs tentacules avaient été signalées dans les eaux de Hawaii avant la seconde guerre mondiale. A cette époque l’animal avait fait l’objet d’études intensives et il existe une photo d’un individu capturé; mais avec la guerre l’intéret pour ce poulpe s’est calmé et on l’a oublié. L’exhumation des articles de journaux et de la photo a permis de ramener à flot le sujet de cet animal.

La méduse géante
Il existe des espèces de grande taille de méduses mais des individus vraiment gigantesques pouvant aller jusqu’à 200 pieds de long auraient été vus. Plusieurs espèce pouraient se cacher la derrière, mais de toute façon on aurait affaire en fait a d’énormes représentants des espèces connues les plus grandes qui vivent dans les eaux de l’Arctique et qu’on nomme « crinières de lion ».

Ver de Sainte Lucie
Au large des cotes de Sainte Lucie on a rapporté la présence d’un ver polychaète géant. Les vers polychète sont des vers marins qui ont le corps longés de parapodes munis de soies. On a probablement ici une forme géante d’une espèce déja connue.

Le scorpion de mer
Un grand animal ressemblant à un scorpion a été vu au large des cotes de Miami Beach en Californie. On pourait avoir ici un eurypteride relique, le scorpion de mer qui a dominé les mers avant que les premiers cordés marins aient évolué, mais il est fort plus probable aue ce soit une espèce inconnue similaire au homard.

Les rods
Dans le ciel de divers partie du monde on observe et on photographie des insectes se présentant à l’image sous la forme de tubes entouré d’une membrane ondulatoire qui filent à grande vitesse dans l’air. Certaine photo pouraient montrer en fait des insecte prenant cet aspect parce qu’ils se déplacent trop vites avec une vitesse d’obturation trop lente. D’autres photos présenteraient des taches, mais beaucoup montrent en toute authenticité ce qui pourait etre en fait une nouvelle classe d’arthropodes semblable aux mille-pattes, munis le long de leurs flancs d’un alignement de petites ailes ou d’une membrane unique ondulatoire qui leur permet de planer dans le ciel.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page