Cryptozoologie, Monstre Légendaire

Créatures vues près de Basrah, en Iraq

Depuis plus d’un mois maintenant, les gens à Basrah ont fait circuler des rumeurs au sujet d’une créature « étrange » et funeste, comme un ours, qui attaque les hommes la nuit avec ses fortes griffes. Les habitants dans régions rurales autour de Basrah affirment qu’il a tué trois personnes et blessé six autres, et qu’il assaille habituellement ses victimes pendant qu’elles dorment dehors, durant les chaudes nuits d’été, quand les pannes d’énergie électrique sont communes. Les fermiers à Garmat Ali, Abu Skheer, Jisr et Shikhatta étaient tellement inquiets qu’ils ont assigné un service de gardes pour se protéger de ses attaques, ont reporté le site Nahrain et la Radio Sawa la semaine dernière.

En fait, plusieurs animaux ont été capturés ou tués – jusqu’à 28, affirment les habitants – et des vidéos faites avec un téléphone portable furent publiées sur les sites et forums Irakiens. Ils ressemblent fortement à des mouffettes, ou à des blaireaux – mammifères omnivores qui sont typiquement trouvés dans la péninsule arabe, mais qui vivent généralement dans les forêts tropicales du Sud-est asiatique.

[flash http://www.youtube.com/watch?v=y7hF96uq8nI]
[flash http://www.youtube.com/watch?v=13HkpZbZNSo]
[flash http://www.youtube.com/watch?v=aX9YWJk5kqw]

Les habitants de Garmat Ali, au nord ouest de Basrah, ont pendu l’un des blaireaux tués sur le pont de Garma qui relie la ville méridionale à l’autoroute de Bagdad-Basrah, selon Mudhar Nazar, un habitant interviewé par le quotidien pan-Arab Al-Hayat. “Ça ressemble à un chien, mais sa tête ressemble à un ours, » a dit Nazar. “Ça a des mains courtes et des griffes de 15 cm de long, de longs cheveux, un pénis comme ceui d’un homme, et son activité est seulement nocturne.”
L’animal est connu localement sous le nom de « le Garta » ou « the muncher, » [le dévoreur] et les mères à Basrah ont l’habitude de raconter des histoires effrayantes sur le Garta à leurs enfants pour qu’ils ne sortent pas seuls la nuit. De vieilles familles à Basrah croient que l’animal apporte la malchance parce qu’il est la plupart du temps trouvé dans les cimetières la nuit. Le phénomène inhabituel est, cependant, leur soudaine apparition en grand nombre près de la ville et leur comportement agressif qui prend de l’ampleur.
Les rumeurs ont mené les personnes à former des théories de conspiration, qui émettent l’hypothèse que les forces U.S. ou anglaises ont dispersé un grand nombre de cet animal, ou ses « oeufs » autour de Basrah afin de répandre le chaos et l’instabilité, alors que d’autres disent que l’animal est arrivé depuis l’Iran en traversant les marais.
L’origine mystérieuse des blaireaux est devenue le sujet de discussion de la ville et des histoires exotiques ont de ce fait proliférées dans Basrah, ont dit les sources locale Slogger. Les gens partagent désormais des histoires au sujet des troupes britanniques qui lâchent des chiens errants – que les habitants ont décrit comme étant des Shepherds Allemands, aussi connus en Irak sous le nom de « chiens de police ». Les troupes britanniques ont souvent libérés des chiens militaires dans les rues, utilisés pour détecter des explosifs, lorsqu’ils deviennent trop vieux pour effectuer leurs fonctions, a dit Abbas Kadhim, un policier Irakien à Basrah, selon Al-Hayat.
Dans les vergers d’Al-Khasib d’Abu (20 kilomètres au sud-est de Basrah), les gens du pays parlent de serpents énormes de 6 mètres de long dans les criques d’eau, un pêcheur affirmant même qu’un phoque (otarie) est tombée dans ses filets. Un pêcheur à Faw, près du Golfe (Arabe) Persique, a également prétendu avoir attrapé deux dauphins dans le canal de Shatt al Arab.
Les autorités à Basrah n’ont pas commenté ces rumeurs, mais le Doc. Mishtaq Abdul Mahdi, directeur de l’Hôpital Vétérinaire de Basrah, les a réfutés, disant que ce sont des non-sens et en révélant que les blaireaux sont en fait des animaux indigènes qui sont présents dans les marais du sud de l’Irak et dans les régions rurales de Basrah depuis des décennies, dans une interview pour WNA News.
Le Doc. Abdul Mahdi a dit que l’hôpital a jusqu’à maintenant reçu trois blaireaux tués par les fermiers Garmat Ali, Shikhatta et Abu Sikheer.

[flash http://www.youtube.com/v/y7hF96uq8nI]

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page