Vous êtes ici

Les bâtisseurs d’empires

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bâtisseurs d’empires

 

Rome

Rome: 1 Ambition et conquête

L’empire romain domina l’Europe pendant plus de cinq cents ans et engendra des monuments fabuleux grâce au génie de ses dirigeants et architectes. En deux parties, ce documentaire nous raconte son histoire, depuis l’ascension de Jules César à sa chute, en 537 après Jésus-Christ. Des images en 3D nous permettent de visualiser ces monuments tels qu’ils furent érigés.
Conquête, soif de pouvoir, meurtre, revanche et une puissance technologique inégalée à l’époque… Telles sont les fondations sur lesquelles s’est bâti l’empire romain. A sa tête, des tyrans ou des visionnaires se sont succédé, laissant derrière eux une oeuvre déplorable ou grandiose, des palais magnifiques et des stades immenses. Les ingénieurs et architectes de l’époque ont mis au point des techniques qui influencent encore la construction moderne, comme la voûte en berceau, le plafond à coupole ou encore le système de distribution de l’eau. Parmi les monuments les plus emblématiques de l’empire, nous visiterons les bains de Caracalla, le Panthéon, le Colysée, le mur d’Hadrien ou encore les ruines du palais doré de Néron
47min

http://www.megaupload.com/?d=HAN8UYKI

 

Rome: 2 Fortune et déclin

Le rayonnement de la civilisation romaine s’est traduit par l’érection de nombreux bâtiments en ses murs et dans ses cités soeurs. Ce document présente quelques-unes des réalisations les plus remarquables de la période faste de l’empire. Cette deuxième partie met également en lumière les effets du déclin sur l’architecture romaine.
53mn

http://www.megaupload.com/?d=4I0KN76G

 

Égypte

En 3 000 ans avant J.- C., les crues du Nil dévastent tout sur leur passage. Ménès (3 000-2 938 av. J.C.), premier Pharaon et unificateur de la Basse et de la Haute Egypte, ordonne la construction d'une digue autour de Memphis, alors la capitale du royaume. Haute de 15 mètres, très résistante, la première digue de l'histoire de l'humanité existait encore à l'époque du tout dernier roi d'Egypte. Outre la volonté de maîtriser la nature, ce sont les croyances religieuses, l'adoration de leurs rois et la volonté de témoigner de leur puissance qui poussent les architectes et ingénieurs à concevoir des monuments aux dimensions démesurées. Les bâtisseurs de l'Egypte antique inventent non seulement le premier système d'irrigation et la première digue, mais ils imaginent les immenses pyramides à la gloire des pharaons, destinées sans doute aussi à impressionner leurs ennemis. On doit ainsi au génial architecte Imhotep une révolution architecturale : la construction, sur le site de Saqqara, de la première pyramide à degrés dédiée à un pharaon, Djoser. Ce même Djoser qui a fait remplacer la brique par la pierre, dont l'utilisation est en soit une autre révolution architecturale.

Égypte: 1 Les pharaons bâtisseurs

Première grande civilisation de l'histoire, le royaume d'Egypte naît il y a 5 000 ans. Mobilisant l'imagination et le savoir-faire de très nombreux hommes, il pose les fondements de l'architecture et engendre des monuments fabuleux, dont certains – les pyramides – resteront les plus hauts du monde jusqu'au XIXe siècle. Outre le contexte historique, ce documentaire en deux parties nous détaille, scènes de reconstitutions et images en 3D à l'appui, les procédés de construction des anciens Egyptiens.
42min

http://www.megaupload.com/?d=CIDMQ7NG

Égypte: 2 L'âge d'or des pharaons

Outre la volonté de maîtriser la nature, ce sont les croyances religieuses, l'adoration de leurs rois et la volonté de témoigner de leur puissance qui poussent les architectes et ingénieurs égyptiens à concevoir des monuments aux dimensions démesurées. Les bâtisseurs de l'Egypte antique inventent non seulement le premier système d'irrigation et la première digue, mais ils imaginent les immenses pyramides à la gloire des pharaons, destinées sans doute aussi à impressionner leurs ennemis.
47min

http://www.megaupload.com/?d=YCODPWHH

Grèce

Le berceau de la civilisation occidentale n’est autre que la Grèce antique. Des siècles avant que l’empereur Jules César ne conquière le Vieux continent, les Grecs ont bâti les fondements de 3 000 ans d’histoire européenne et donné naissance à des chefs-d’œuvre architecturaux. Ce documentaire en deux parties dévoile, à l’aide d' images en 3D, les secrets de leur conception.

La Grèce d'Alexandre

438 avant J.-C. Chef-d’œuvre de l’architecture de la Grèce antique, le Parthénon est achevé. Très en avance sur les autres cités grecques, Athènes, le berceau de la démocratie, sert de cadre à des édifices somptueux. Ses remarquables architectes rivalisent d’inventivité pour achever les autres grands monuments de l’Acropole et ceux autour de l’agora, place publique et centre de la vie politique. Une succession de guerres civiles va enflammer le Péloponnèse et mettre à mal la suprématie d’Athènes. En rétablissant la paix, Alexandre le Grand permettra à la Grèce de connaître son âge d’or mais tournera la page démocratique d’Athènes.
42min

http://www.megaupload.com/?d=4028OD92

La Grèce d'Agamemnon à Périclès

De l’époque d’Agamemnon à celle de Périclès, les architectes et ingénieurs de la Grèce antique ont réuni les matériaux et la main d’œuvre pour donner naissance à des bâtiments mémorables. Du tunnel de Samos, un aqueduc creusé dans la montagne et long d’environ un kilomètre à la tombe d’Agamemnon en passant par le Parthénon, cet épisode nous emmène à travers de merveilleuses ruines et nous révèle les techniques qu’ils ont utilisées, les étapes de leur conception. Sans oublier le contexte historique.
47mn

http://www.megaupload.com/?d=5L9NVEDG

 

Les Autres empires

Grandeur et décadence de Carthage

La cité-Etat de Carthage, qui a dominé la Méditerranée durant six siècles, est à l'origine de nombreuses découvertes et inventions. Mais au IIIe siècle avant Jésus-Christ, son pouvoir est disputé par une autre puissance montante, celle de Rome. Ce document analyse les réalisations architecturales et les infrastructures qui ont accompagné la grandeur et la décadence de l'empire carthaginois.

http://www.megaupload.com/?d=C3C5NKRH

Léonard de Vinci, la renaissance du génie

Après la chute de Rome, l'Italie plonge dans les ténèbres, dont elle ne sortira que lorsque le Saint Empire romain germanique relâchera son emprise. Malgré les épidémies de peste, les puissants dirigeants des cités-États qui émergent à partir du XIIe siècle se lancent dans une politique de grands travaux. Ce sont les prémices de la Renaissance où, au XV et XVIe siècle, l'Italie verra naître des génies comme Léonard de Vinci et rayonnera culturellement sur le monde occidental.

http://www.megaupload.com/?d=1SCNRV4F

La Perse, perle de l'Orient

Fondé en – 550 avant notre ère par Cyrus Le Grand, l’empire perse s’étendait de l’Afrique du Nord à l’Asie. La somptuosité de la capitale Persépolis et des infrastructures innovantes firent des Perses les maîtres de l’Orient jusqu’à ce qu’Alexandre le Grand mit fin à leur suprématie en – 330. En le replaçant dans leur contexte historique, ce documentaire détaille, scènes de reconstitutions et images en 3D à l’appui, les techniques inventives qu’utilisèrent les ingénieurs et architectes pour bâtir des palais somptueux, mais aussi ponts, routes et canaux.
En 4 000 avant notre ère, des peuples nomades se fixent sur le plateau iranien. Leur sédentarisation augmente leurs besoins en eau et conduit les ingénieurs perses, bien plus tard, à concevoir un système de distribution original du précieux liquide. Autre invention majeure de la brillante civilisation perse : le canal de Darius, qui reliait l’empire à l’Egypte. Sa construction représente une prouesse technique aussi grande que celle du canal de Suez, près de 2 000 ans plus tard. Au Les ponts flottants de Darius et de Xerxès, construits lors des guerres médiques à partir de navires échoués, ainsi que la Voie Royale – route de 2 500 km de long qui traversait tout l’empire, témoignent de la puissance de ces deux rois. La sublime Persépolis, capitale de 125 000 m 2 dont la construction fut ordonnée par Darius Ier, ainsi que la beauté des jardins des palais, véritables paradis- sont relatées dans les récits épiques d’Homère. Les Perses étaient des jardiniers très doués.
42min

http://www.megaupload.com/?d=WSA2E61U

La grandeur des Aztèques

A l’origine simple tribu nomade, les Aztèques ont bâti en à peine deux siècles le plus grand et le plus puissant empire des Amériques.
Tenochtitlan, leur capitale, baptisée " Venise du nouveau monde " par les Européens, demeure l’une des cités les plus impressionnantes construites par l’homme.
Bâtie au XIVème siècle dans la vallée de Mexico sur une étendue marécageuse, Tenochtitlan, capitale et centre névralgique de l’empire aztèque, est une merveille architecturale. Mettant au point de nouvelles techniques de construction pour résoudre les problèmes liés aux marais environnants, les Aztèques sont parvenus à ériger une immense cité défiant les lois de la nature. Les ruines des temples – palais, pyramides, aqueducs et autres ponts levis – témoignent encore de la grandeur passée de leur civilisation. Leur vaste empire, qui s’étendait du Mexique au Guatemala, connut un rapide déclin avec l’arrivée des Espagnols menés par Hernan Cortès. Ceux-ci bâtirent leurs propres cités sur les vestiges des villes aztèques qu’ils rasèrent en grand nombre.
Emaillé de reconstitutions, d’images de synthèse et de témoignages d’historiens, ce documentaire propose de découvrir l’incroyable destin d’un peuple à la fois sanguinaire et raffiné.
43min

http://www.megaupload.com/?d=WJF7SSCG

La Russie

A son apogée, l'empire de Russie abritait 160 ethnies différentes, s'étirait sur 15 fuseaux horaires et couvrait 6% des terres du globe. Des visionnaires ont mis à profit les technologies importées de l'étranger pour forger la puissance de cet empire, en agrandir encore le territoire et bâtir les symboles de la grandeur de la nation russe.
Le terme Russie impériale est utilisé pour couvrir la période historique depuis l'expansion de la Russie sous Pierre le Grand (de la mer Baltique à l’océan Pacifique) jusqu'à la déposition de Nicolas II, le dernier tsar, au début de la Révolution de 1917. L'État russe fut officiellement appelé « Empire russe » de 1721 à 1917. Sa capitale était Saint-Pétersbourg (terme à consonance allemande, renommée Petrograd, terme russe, après le début de la Première Guerre mondiale). À la fin du XIXe siècle, la taille de l'empire était d'environ 22 400 000 kilomètres carrés (presque 1/6e des terres émergées du globe), et seul l'Empire britannique pouvait rivaliser avec cette immensité. Si l'on se réfère au recensement de 1897, l'Empire comptait à cette date environ 128,2 millions d'habitants, dont les neuf dixièmes (93,4 millions) vivaient en Russie d'Europe. Plus de 100 groupes ethniques différents vivaient sur le territoire de l'Empire (les Russes représentant 45 % de la population). Il s'agissait du pays le plus peuplé du monde occidental (68 millions d'habitants dans l'Empire allemand, 95 millions aux États-Unis d'Amérique) avec une croissance démographique forte, au recensement de 1913, on comptait 159 millions d'habitants. En plus des territoires de l'actuelle Fédération de Russie, la Russie comptait les États de la Baltique, la majeure partie de l'Ukraine, la Biélorussie, une partie de la Pologne, la Moldavie (ou Bessarabie), le Caucase, le Grand-duché de Finlande et une partie importante de l'Asie centrale, sans compter la colonisation russe des Amériques essentiellement l'Alaska, vendue en 1867. En 1914, l'Empire russe consistait en 81 provinces (goubernias) et 20 régions (oblasts). Les vassaux et les protectorats de la Russie comptait les khanats de Boukhara, Khiva et après 1914 Touva. L'Empire russe était une autocratie dirigé par un empereur, appelé le plus souvent tsar même si sa dénomination officielle est Imperator, issu de la dynastie des Romanov. Le christianisme orthodoxe était la religion officielle de l'Empire, et était contrôlée par le souverain au travers du Saint Synode. Les sujets de l'Empire étaient séparés en classes comme les dvorianstvo (noblesse), clergé, marchands, cosaques et paysans. Les sujets nés en Sibérie et en Asie centrale étaient officiellement enregistrés comme inorodtsy (« autre genre »), une autre classe. En supplément de la Russie elle-même, l'Empire comprenait les monarchies constitutionnelles du Royaume de Pologne (1815-1863), placé sous le patronage de la Russie par le congrès de Vienne et le Grand-Duché de Finlande (1809-1917). Le blason de la Russie était l'aigle bicéphale chargé en son cœur de l'écusson de la Moscovie, saint Georges terrassant le dragon. Son hymne national était « Dieu, garde le tsar » (Boje, tsaria khrani). Après la chute de la monarchie durant la révolution de février 1917, la Russie fut déclarée République par le Gouvernement provisoire.

http://www.megaupload.com/?d=9HZ4ECN6

La Chine ou la folie des grandeurs

De tous les plus grands empires qui ont émergé depuis 4 000 ans, seul l’empire du milieu a survécu à l’épreuve du temps. Siècle après siècle, les puissants monarques chinois ont mobilisé des armées de paysans pour bâtir des ouvrages uniques, fruit d’innovations techniques révolutionnaires. Avant la construction des premières pyramides égyptiennes, la Chine ancienne regorgeait déjà de somptueux palais royaux.
Pour satisfaire la volonté et la soif de pouvoir de leurs monarques, les ingénieurs et architectes chinois ont conçu un mausolée d’or, protégé par une armée de 7 000 soldats en terre cuite réalisés à taille réelle et le plus long canal du monde. On leur doit aussi l’une des sept merveilles du monde et plus gros chantier jamais entrepris de toute l’histoire : la grande muraille de Chine. Longue de 6 700 km, cette fortification militaire est visible depuis l’espace.
43min

http://www.megaupload.com/?d=1G53OAP1

Byzance, empire romain d'Orient

Byzance, capitale de l'Empire romain d'Orient est une ancienne cité grecque fondée au VIe siècle avant J.-C. En 324 après J.-C, après deux siècles de guerres incessantes, Constantin le Grand prend le contrôle des deux parties – orientale et occidentale – de l'empire romain et décide d'agrandir et de changer le nom de la ville. Six semaines après son accession aux trônes, il dessine les limites de sa nouvelle capitale impériale, la nouvelle Rome : Constantinople. Le christianisme orthodoxe devient la religion officielle et la population afflue. Mais cette immense ville (1,5 millions d'habitants à la fin du Ve siècle) manque d'approvisionnement en eau. Les successeurs de Constantin ordonnent aux architectes byzantins de construire un aqueduc immense : ce sera le plus long de la fin de l'Antiquité. Au VIe siècle, les ingénieurs vont ensuite créer un immense réservoir d'eau souterrain pour stocker toute l'eau amenée par l'aqueduc : la citerne basilique. En 532, l'empereur Justinien, très impopulaire, doit faire face à une grande rébellion qu'il réprime très brutalement. La moitié de Constantinople est réduite en cendres. Pour tourner la page de cette sanglante révolte, Justinien ordonne la construction de la sublime basilique Sainte-Sophie, avec un dôme aux dimensions jamais atteintes jusqu'alors. L'empereur mégalomane laisse carte blanche auxarchitectes, à qui il demande seulement deux choses : l'église doit être unique et sa construction, rapide. Elle sera inaugurée en 537, moins de six ans après la pose de la première pierre.
43min

http://www.megaupload.com/?d=QJDPTLYQ

Le mystère des cités Mayas

Il est difficile de fixer les limites dans le temps de la civilisation Maya. Certains chercheurs situent son apparition environ 2000 ans avant notre ère. Si de nombreux mystères entourent encore leur histoire, les Mayas ont bâti au coeur de la jungle, entre Mexique et Guatemala, des édifices qui ont résisté au temps. L'exploration de ces sites a révélé l'impressionnant savoir-faire de cette civilisation, l'étendue de ses connaissances et sa passion pour les sciences. Au temps de sa splendeur, la civilisation maya a érigé de vastes cités, dominées par des pyramides imposantes et de riches palais. Construire dans une zone tropicale avec des outils rudimentaires constituait un véritable défi. De nombreux historiens, parmi lesquels William Fash de l'université de Harvard, Stephen Houston de l'université Brown de Providence, Simon Martin de l'université de Pennsylvanie, nous livrent les secrets des constructions mayas. Ce faisant, ils détaillent l'organisation des cités-Etats, les conflits sanglants qui les opposaient, le sens et la valeur symbolique des bâtiments qu'elles ont édifiés. Reconstitution et imagerie numérique permettent de détailler la conception de très nombreux édifices : le Temple du Grand Jaguar et le Temple IV, dans la cité de Tikal ; le Temple des inscriptions, le Temple du soleil, à Palenque ou encore El Caracol, un observatoire du haut duquel les Mayas, passionnés d'astronomie, observaient Vénus. Comprendre la construction de ces bâtiments permet de suivre l'évolution des connaissances des ingénieurs mayas : mathématiques, géométrie, physique, etc. Autant de sciences dont la maîtrise influe sur la complexité des constructions.
43min

http://www.megaupload.com/?d=11A6I4JP

79
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/
Top