Vous êtes ici

Dossiers Secrets : Billy Le Kid

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

Henry McCarty (23 novembre 1859 – 14 juillet 1881), mieux connu sous le nom de Billy the Kid, est probablement le plus célèbre hors-la-loi du Wild West américain. Possédant plusieurs alias (William Harrison Bonney, Henry Antrim, Kid Antrim, William Antrim), le « Kid » fut un bandit et un meurtrier du XIXe siècle, ayant participé à la Guerre du comté de Lincoln. Il est réputé en tant que bandit pour avoir tué 21 hommes, un pour chaque année de sa vie, mais il est plus proche d’un total de neuf (quatre seul et cinq au sein d’une bande). Petit et juvénile (d’où son surnom de Kid : gamin), Billy possède une personnalité attachante mais également une attitude colérique et des qualités supérieures en maniement d’armes à feu. Il fut abattu par son ex-ami et shérif du comté de Lincoln, Pat Garrett, à Fort Sumner au Nouveau-Mexique en 1881, qui publia par la suite le populaire livre The Authentic Life of Billy The Kid. Le « Kid » entra alors dans la légende.

Billy the Kid est né sous le nom de Henry McCarty à New York, peut-être en 1860. Durant la Guerre civile américaine, Henry déménage au Kansas avec ses parents et son frère Joe. L’identité de son père reste obscure, certains chercheurs ont émis l’hypothèse qu’il se prénommait Patrick, Michael ou encore William McCarty ; la seule chose sûre est que sa mère portait le nom McCarty. Quand son père meurt, la famille se rend dans le Nouveau-Mexique, à Santa Fe, et sa mère (Catherine) épouse William H. Antrim en 1873. Elle meurt l’année suivante à Silver City (Nouveau-Mexique) mais Henry prend tout de même le nom de son beau-père, Antrim. Rejeté par ce dernier, Henry se tourne alors vers la petite criminalité de Silver City pour survivre.

Après avoir travaillé deux années comme cowboy dans l’est de l’Arizona, il tue son premier homme en légitime défense, Frank Cahill (un Irlandais qui l’a fait tomber, s’est assis sur lui et lui a craché au visage) à Fort Grant (Arizona) en 1877, à l’âge de 17 ans. Arrêté pour meurtre, il s’échappe et retourne au Nouveau-Mexique dans la région de Lincoln. Le “Kid” est alors engagé par un jeune rancher britannique, John Tunstall, et rejoint les rangs des Regulators, une bande dirigée par Dick Brewer et Frank McNab avec entre autres Charlie Bowdre, Tom O’Folliard et Doc Scurlock. Tunstall est au beau milieu d’une guerre de territoire (pour le bétail) avec le clan de John Dolan et Lawrence Murphy, appuyé par John Chisum, propriétaire d’un grand ranch avec plus 100.000 têtes de bétail.

Quand Tunstall est tué en 1878, la Guerre du Comté de Lincoln débute. Les Regulators désirent venger la mort de leur patron et capturent Frank Baker et William Morton, deux suspects dans le meurtre de Tunstall. Ils seront assassinés à Steel Springs en mars. Le 1er avril 1878, le shérif William Brady (protecteur du clan Dolan-Murphy) et son adjoint George Hindman sont victimes d’une embuscade tendue par les Regulators. Ils mourront tous les deux mais Billy sera atteint d’un coup de feu par l’un des assistants du shérif, Billy Matthews. Trois jours plus tard à Blazer’s Mill, Billy et les Regulators affrontent un opposant fortement armé, “Buckshot Roberts”. Dick Brewer ne survivra pas à la bataille et Roberts non plus.

Quand le Kid, Alexander McSween (le partenaire de Tunstall) et neuf Regulators abattent le shérif Jack Long à San Patricio (Nouveau-Mexique), la Guerre du Comté de Lincoln atteint son point culminant. En juillet 1878 à Lincoln, Billy et sa bande se barricadent dans la maison de McSween pendant plusieurs jours face à une dizaine de tireurs à l’extérieur. Le cinquième jour, la maison prend feu et les occupants qui tentent de s’échapper sont reçus par un feu nourri. McSween et O’Folliard sont abattus mais Billy en sort indemne.

Après avoir négocié son pardon avec le gouverneur du Territoire du Nouveau-Mexique, Lew Wallace (l’auteur de Ben-Hur), Billy the Kid se rend aux autorités. Il est emprisonné en juin 1879 mais s’évade quand il apprend que le procureur général veut défier les ordres de Wallace et le garder en détention. Le “Kid” écrit alors sa première lettre au gouverneur. En 1880, Billy tue le chasseur de primes Joe Grant dans un saloon de Fort Sumner (Nouveau-Mexique) après s’être moqué de lui. Durant cette époque, le “Kid” développe une amitié fidèle avec un ex-chasseur de bisons, Patrick Garrett. Voulant s’établir comme restaurateur à Fort Sumner, Garrett se fait finalement élire shérif du comté de Lincoln en novembre 1880. Pendant ce temps, Dave Rudabaugh se joint à la bande de Billy the Kid à White Oaks (Nouveau-Mexique). Garrett se lance férocement à leurs trousses. Lui et ses hommes rattrapent les Regulators à Stinking Springs en décembre et Bowdre est tué après un long échange de coups de feu. Billy se rend à Garrett.

Il est incarcéré à Mesilla (Nouveau-Mexique) et subit un court procès où il est condamné à la pendaison, prévue pour le 13 mai 1881. Il est transféré au Courthouse de Lincoln mais s’évade après s’être procuré un revolver pour abattre les deux adjoints de Garrett (qui était à White Oaks lors des événements), Robert Ollinger et James W. Bell. Il prend son cheval et se dirige vers Fort Sumner, un ancien poste militaire. Le 14 juillet 1881 alors qu’il entre dans la chambre de son ami Pete Maxwell (fils de Lucien Maxwell, un rancher pionnier), il est atteint de deux coups de feu provenant de l’arme de Pat Garrett. Il meurt immédiatement, d’une balle dans le cœur. Garrett était venu interroger Maxwell à propos du “Kid”. Billy the Kid fut enterré dans le cimetière militaire de Fort Sumner entre ses copains Bowdre et O’Folliard.

En 1950, un avocat de Floride nommé William Morrison a localisé un homme du nom de Ollie P. Roberts, surnommé Brushy Bill, qui avoua être Billy the Kid (il nia dans un premier temps) et qui voulait faire une demande d’amnistie pour ses crimes. Il déclara ne pas avoir été tué par Pat Garrett en 1881 et prétendit qu’un imposteur était enterré à Fort Sumner. Selon l’opinion générale, cette option est peu probable mais toujours débattue car sans William Morrison, Brushy Bill serait mort dans l’anonymat sans s’être expliqué. La ville de Brushy Bill, Hico au Texas, a misé sur cette histoire en ouvrant un musée. Dans les années 30, un autre individu, de Prescott en Arizona, affirma également être Billy the Kid.

Source:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Billy_the_Kid

Complement video:

105
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/
Top