Vous êtes ici

Histoire de Requins

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

La liste actuelle des animaux étudiés par la cryptozoologie à ce jour est de 250 espèces, dont le fameux Carcharodon Megalodon qui nous a laissé pas mal d’indices :

-> en 1848, le navire océanique Challenger pêcha des dents de grand blanc longues de 20 cm

-> en 1918, les pêcheurs à la langouste de Port Stevens, en Australie, refusèrent de sortir en mer pendant plusieurs semaines, terrorisés par un requin blanc long de 35 m. Tous ces pêcheurs restèrent chez eux durant plusieurs semaines perdant ainsi une grande quantité d’argent. Tous avaient vu le monstre …

-> en 1954, le navire Rachel Cohen heurte de nuit un écueil dans l’Océan Indien. Le lendemain, il fait cale sèche à Adélaïde ; l’hélice était tordue et le port d’hélice était faussé.
Autour, un gigantesque cercle de deux mètres de diamètre, décrit par l’implantation de … dents de requin blanc toujours, longue de 20 cm. D’après des experts, ces dents ne pouvaient provenir que d’un grand blanc d’au moins 24 m de long.

-> en 1980, un requin blanc de 27 m de long fut observé par plusieurs personnes au large de la côte du Queensland, en Australie, et un autre fut observé au large du Cap, en Afrique du Sud.

Dent de Megalodon A condition de disposer du matériel de traction nécessaire, certain pense qu’il est possible de remonter une créature géante des grands fonds (et pas seulement un requin). les zones de pêche seraient : la fosse des Açores, celle de Setubal au Portugal et celle de Cabo Blanco au large des côtes péruviennes. Dans leur livre, Eric Joly et Pierre Affre relatent aussi l’épisode du fameux super-blanc qui a hanté en 1918 les parages de Port Stephens, sur la côte australienne. Les pêcheurs qui avaient vu le monstre lui donnaient entre 35 et 40 mètres de long ! A la différence des "petits" requins blancs qui ne le sont en fait que pour la partie ventrale, ce géant aurait été vraiment tout blanc. Un tel monstre ne pèserait pas loin de 200 tonnes ! Souvenons-nous en effet qu’une baleine bleue de 33 m a un poids d’environ 130 tonne (soit l’équivalent d’une vingtaine d’éléphants).
On se pose bien entendu la question de savoir où vivent ces énormes prédateurs (sans doute autour de 500 m de profondeur), et surtout de quoi vivent-ils ? En tout cas, les "monstres" marins n’habitent pas dans les grands fonds, car les poissons et autres animaux qui évoluent à cette profondeur, autour des 4000 m, ne dépassent guère le mètre de long. Comme la faune abyssale ne saurait nourrir que très difficilement de gigantesques créatures, celles-ci évoluent donc plutôt dans les couches moins profondes, là où les proies de bonne taille abondent.

Mais dans tout les cas que pensez-vous qu’il se passe si un chalutier par exemple percutait ou prenait dans ses filet une telle créature et qu’il soit envoyé par le fond.
Il y a fort à parier que nos bonnes autorités , pour préserver le buisness de l’estivant nous trouverait une bonne "version officielle"…

 

102
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/

2 thoughts on “Histoire de Requins

  1. comme le disait un certain commandant cousteau après l’affaire de Djibouti en 1978 mes amis je croit que la mer nous réserve encore bien des surprises

  2. exactement,quand on sait qu’il ya des especes inconnues decouvertent presque toute les semaines.On se dit qu’il ne devait pas avoir tord le commandant cousteau.
    Domage qu’il n’y est pas eu plus d’investigature de faite sur cette fameuse affaire.

Les commentaires sont clos.

Top