La maison des Orbs

En 1992, quelques semaines après avoir acheté leur nouvelle maison dans la Forêt-Noire, au Colorado, les Lee
sont rentrés chez eux un soir pour trouver un spectacle lumineux digne des Pink Floyd qui avait terriblement mal tourné dans leur salon. « Nous avions toutes sortes de lumières qui clignotaient, et on aurait dit que des gens piétinaient le toit. La nuit, nous étions allongés dans notre lit et nous entendions le cliquetis des chaînes. Une nuit, nous nous sommes réveillés et avons entendu une musique d’orchestre. Des choses étranges ont commencé à se produire tous les jours », a déclaré Beth Lee. Les deux fils de Lee ont également fait état d’activités étranges. Ils ont affirmé avoir vu des ombres et des lumières étranges dans leur chambre. Ils ont également vu des appareils et des lumières qui s’allumaient et s’éteignaient d’eux-mêmes, ainsi que des odeurs chimiques non décelables qui brûlaient les yeux et la gorge des membres de leur famille.

Au cours des 4 années suivantes, les Lees ont fait état de 62
« effractions » inexplicables. Le département du shérif du comté d’El Paso a ouvert une enquête en avril 1993 et a effectué 45 suivis, mais n’a jamais trouvé de preuves d’un « crime ». Peu après, le bureau du shérif a cessé de répondre aux appels de Steve et Beth. C’est alors que les Lee ont engagé des enquêteurs privés pour essayer de comprendre ce qui se passait.

À peu près à cette époque, Steve a remarqué que des photos et des vidéos prises à certains endroits sur la propriété avait d’étranges traces de lumière qui les traversaient, et parfois, des visages translucides apparaissaient même sur le film. Déterminé à documenter l’activité, Steve a acheté tous les types d’appareils photo auxquels il pouvait penser pour voir si les images bizarres apparaissaient, mais quel que soit le type d’appareil ou de film utilisé, il a capturé des preuves de phénomènes lumineux inexplicables qui comprenaient des faisceaux brillants, des boules de lumière flottantes et des contours lumineux d’humains et d’animaux. Parfois, les lumières mystérieuses pouvaient être vues à l’œil nu, mais le plus souvent, elles ne duraient qu’une fraction de seconde et n’apparaissaient que sur la pellicule.

Steve et Beth ont finalement conclu que quelque chose de paranormal pouvait se passer dans leur maison, et au début de 1995, ils ont envoyé certaines des images et des bandes vidéo à l’émission de télévision « Sightings ». Le technicien des effets spéciaux d’Hollywood, Edson Williams, a examiné les films de Lee et a dit aux producteurs de l’émission que la plupart des images lumineuses seraient extrêmement difficiles à reproduire et que certaines semblaient défier totalement les lois de l’optique. « Sightings » a immédiatement dépêché une équipe de tournage en Forêt-Noire et, une fois sur place, a pu documenter certains des phénomènes étranges dont les Lee avaient été témoins. En trois visites sur place, « Sightings » a emmené le chasseur de fantômes de Minneapolis Echo Bodine et le médium de Los Angeles Peter James, qui ont tous deux identifié de puissantes présences dans la maison. Un chaman Hopi (un indien bizarre) consulté sur les hantises de la Forêt-Noire a déclaré que la région est un « Vortex arc-en-ciel », l’un des rares points d’énergie psychique de la planète qui relient notre monde au suivant.

Des formes lumineuses rouges, jaunes et blanches y sont observées et enregistrées, ainsi que les apparitions d’une vieille dame,une petite fille, un homme costaud vêtu de vêtements du XIXe siècle et un « chien volant », sans parler des centaines de visages désespérés que l’on voit flotter dans les miroirs de la chambre de Lee. Des photos infrarouges de ces apparitions figurent dans l’article « La Forêt Noire hantée » du numéro de mars 1998 du magazine FATE.

L’enquêteur Dennis William Hauck a enregistré d’autres phénomènes inexplicables lorsqu’il a visité le site en octobre 1996. Par ailleurs, le sénateur d’État Charles Duke a personnellement enquêté et confirmé l’existence d’une activité paranormale. Les photographies qu’il a prises montrent des faisceaux lumineux et des formes humanoïdes nuageuses, typiques de celles prises par Lee. Une photo qu’il a prise du miroir de 200 ans de Lee montre ce qui semblait être un chien et un visage squelettique se reflétant sur la surface du miroir.

Le 3 novembre 1997, ParaNet, une émission de radio qui traite du paranormal, des OVNI et d’autres choses inexpliquées (un peu comme l’émission « Sightings »), a contacté le sénateur Charles Duke pour lui demander s’il était impliqué et s’il connaissait la maison des Lee, lorsqu’ils ont fait une enquête sur la maison. Il a admis qu’il était allé chez les Lee et que des choses étranges s’y étaient produites. Il a affirmé qu’il avait pris des photos et que lorsqu’elles ont été développées, elles ont donné des résultats inhabituels. Cependant, le sénateur Duke n’était pas convaincu que la maison était hantée. Une autre personne qui croit que la maison n’est pas hantée est Steve Lee lui-même.

Aussi étrange que cela puisse paraître, M. Lee croit être victime d’un stratagème élaboré par une agence du gouvernement américain pour le harceler, lui et sa famille, en utilisant des technologies électromagnétiques. Aussi bizarre que cela puisse paraître, il apporte des preuves intéressantes de ses affirmations. Le sénateur Duke a affirmé qu’il avait contacté le FBI au nom de M. Lee et qu’ils n’avaient pas répondu à son appel téléphonique, bien que Duke ait dit qu’il pouvait croire que Lee pouvait être la cible d’un certain harcèlement de la part du gouvernement, affirmant qu’il savait que le shérif du comté d’El Paso avait harcelé Lee dans le passé. Duke n’a pas voulu préciser comment il savait cela. Duke a également été invité à participer au talk-show de ParaNet sur la chasse à la Forêt-Noire, mais il a refusé.

Steve Lee a jusqu’à présent investi plus de 30 000 dollars dans des équipements de sécurité pour tenter de capter la « présence » responsable des éclairs de lumière, des ombres mouvantes, des odeurs nauséabondes, de l’activité des poltergeists et des bruits forts qui accablent sa famille. Récemment (en 1998 ?), il a installé des dispositifs de déclenchement d’appareils à ultrasons ainsi que des appareils photo numériques pour documenter l’activité. Jusqu’à présent, il y a plus de 3 000 photographies et 400 cassettes vidéo qui confirment la validité de cette affaire.

179
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    33
    Partages
  • 33
  •  
  •  

Voir Aussi

Les fantômes d’Elvis et de Marilyn Monroe.

Elvis et Marilyn ont quitté ce monde. Pourtant, leurs fantômes ont été vus dans plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *