Vous êtes ici

La véritable histoire du navire fantôme S.S. Ourang Medan

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

Toutes les histoires de bateaux fantômes sont effrayantes, certaines plus que d’autres et l’histoire de l’Ourang Medan les a toutes battues. Un navire rempli de membres d’équipage morts, des visages gelés dans une terreur abjecte, puis une mystérieuse explosion qui détruit le navire et emporte toutes les réponses au mystère jusqu’à une tombe aquatique…

En juin 1947, des navires circulant dans le détroit de Malacca, près de l’Indonésie, ont capté un appel de détresse en code Morse d’un navire s’identifiant comme étant l’Ourang Medan. Le message se lit comme suit :

SOS Ourang Medan… nous flottons… tous les officiers, y compris le capitaine, sont morts, dans la salle des cartes et sur la passerelle… nous craignons la mort de tout l’équipage…

 

Il s’en est suivi une série confuse de points et de tirets, puis un message effrayant :

“Je meurs…”,

puis plus rien. Un navire nommé l’Étoile d’argent a réussi à trianguler la position du Medan et a couru à son secours.

Elle a trouvé le navire en détresse flottant dans un silence sinistre. Rien et personne ne bougeait sur le pont. Un étrange pressentiment semblait planer au-dessus du navire comme un nuage. Le capitaine de la Silver Star ordonna l’envoi d’une équipe d’abordage.

Lorsque l’équipage de la Silver Star monta à bord du Medan, ce qu’ils trouvèrent fut horrifiant. Tout l’équipage du navire était mort. Et pas seulement morts, leurs visages étaient déformés par des expressions hideuses de peur et de terreur, leurs bras tendus vers l’extérieur comme pour se défendre contre un terrible agresseur.

Les officiers et le capitaine du Medan étaient en effet morts sur la passerelle et dans la salle des cartes. Les membres de l’équipage du génie ont été retrouvés à leur poste, le visage déformé par les mêmes expressions de terreur que le reste de l’équipage. Le plus effrayant de tous était l’opérateur radio, mort à son poste, la main toujours sur la touche Morse.

L’équipage de la Silver Star n’a trouvé aucune preuve que le navire avait été attaqué par des pirates ou des terroristes, il n’y avait là aucun signe de violence ni même aucune blessure défensive sur aucun des membres de l’équipage morts.

Ce qui avait frappé n’avait laissé aucune preuve derrière lui. De plus, l’air à bord du Medan était exceptionnellement froid, malgré la température étouffante de 110 degrés Fahrenheit ce jour-là.

Profondément effrayés par ces événements, les membres de l’équipage de la Silver Star retournèrent sur leur propre navire. Le capitaine a décidé de prendre le Medan en remorque mais un incendie s’est déclaré à bord du navire fantôme et soudain, le navire entier a explosé et coulé, emportant ses secrets au fond.

Que s’est-il passé alors ? Plusieurs théories évoquent la possibilité que le navire transportait illégalement une sorte de gaz neurotoxique mal sécurisé et que le gaz s’est échappé, tuant tout l’équipage.

Cela expliquerait l’absence de violence et les blessures défensives sur l’équipage mort. Ce gaz mortel aurait-il pu provoquer les expressions d’horreur de l’équipage ? Peut-être a-t-il provoqué des hallucinations ou fait geler leurs muscles de manière hideuse ?

237
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/

Laisser un commentaire

Top