Vous êtes ici

Le massacre des Donnelly

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans les années 1840, la famille Donnelly émigre d’Irlande pour venir s’installer en Ontario, plus précisément à London dans le village de Lucan, situé sur le canton de Biddulph.

Ils commencèrent par “squatter” un lopin de terre et finir par s’installer définitivement sur ce même lopin de terre constesté. Les relations du clan Donnelly avec leurs voisins se dégradèrent assez rapidement… La tension finit par éclater en 1857, lorsque James Donnelly Sr. tua à coups de “gaffe de bûcheron” Patrick Farrell, le voisin avec qui les Donnely se querellaient au sujet du lopin de terre tant contesté, et sur lequel Patrick Farrel prétendait que les Donnelys s’étaient installés illégalement.



Gaffes de Bûcheron
James père obtint une peine de sept ans à faire à la prison de Kingston, laissant sa femme, sa fille et ses sept fils en arrières. Les enfants devirent des hommes et ils commencèrent rapidement à avoir des problèmes avec la justice; incendies criminels, voies de fait, etc. Le nom de “Donnelly” fut perçu par la suite comme un synonyme du mot “problème” et le clan surnommé “black” Donnelly fut de plus en plus placé à l’écart du reste du village de Lucan. Les Donnelly et leurs enfants (James fils, William, John, Patrick, Michael, Robert, Thomas et Jenny) étaient toujours prêt pour une bataille, que ce soit pour convoiter une jeune femme ou pour “défendre”, des les propos malicieux de la part des autres vilageois, la compagnie de transport par diligence qu’ils possédaient, .
Ce n’est donc pas surprenant que James Donnelly Sr. déclara à un magistrat local devant lequel il devait répondre d’une infraction : « tout est toujours de notre faute ».


Le lendemain, il mourut lors du massacre.



La nuit du massacre
Dans le nuit du 4 février 1880, la ferme des Donnelly est ravagée par un incendie criminelle. Les corps de James père, de sa bien-aimée Johannah, de leur fils Tom et de leur nièce Bridget se trouvent parmi les décombres. Ils ont été victimes d’une bande cruelle et sanguinaire. Toujours dans la nuit du 4 février, John Donnelly est lui aussi assassiné devant son épouse chez son frère William.


Jusqu’à présent, malgré les preuves accablantes (en plus de la déposition d’un témoin de la scène), personne n’a jamais été déclaré coupable du crime dans aucun des deux procès. Plusieurs savent bien qui sont les coupables, mais les procès n’ont pas permis d’obtenir de condamnation.
La version du seul témoin occulaire


“Quand Johnny O’Connor, treize ans, se rend chez les Donnelly le 3 février 1880, sa vie en sera changée pour toujours. Il avait accepté de dormir chez eux afin de « nourrir les cochons et des choses du genre » le lendemain, pendant que les Donnelly seraient à Granton, un village voisin. Au départ, la soirée s’annonçait calme : il avait aidé à nourrir les animaux puis était rentré manger «des pommes». Il était allé se coucher dans la chambre de James Donnelly, alors que Mme Donnelly dormait dans l’autre chambre avec Bridget, une nièce venue leur rendre visite. Mais plus tard, soit dans la nuit du 3 au 4 février, Johnny est réveillé par une bande qui s’approche de la maison. Il voit les membres de la bande agresser sauvagement James père et sa femme Johannah, leur fils Tom et leur nièce Bridget. Après avoir mis le feu à la maison, les assassins prennent la direction du domicile de William Donnelly”.


Au moment du crime, le jeune Johnny s’est caché sous le lit de James Sr pour ne pas être assassiné lui-même. Il ne bougea pas de sa cachette et ce, même lorsque les assassins mirent le feu aux lits de la maison pour camoufler leurs crimes. Johnny attendit qu’ils partent pour sortir de sa cachette et courir chercher de l’aide.
Voici la simulation vidéo de ce qu’a vu Johnny O’Connor le soir du meurtre, quand il sortit de sa cachette.
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=8Bm1ZPZSuoY[/youtube]
Dans cette simulation, nous voyons Johnny sortir de sous le lit de James Sr. Il aperçoit immédiatement le corps de Tom Donnelly gisant à la sortie de la chambre. Il se dirige ensuite vers la sortie et trébuche sur le corps de Mme Donnelly. Il se tourne, jette un rapide coup d’oeil au corps de Johannah, apperçoit aussi le corps de son mari James Sr appuyé sur la table à manger, mais n’a sans doute jamais vue le corps de Bridget qui se trouve au deuxième étage. (le corps de la petite sera par la suite retrouvé au rez-de-chaussé à la suite de l’effondrement du second étage.
Johnny s’enfuit par la suite de la résidence.


Nous avons à ce moment quatre victimes. La dernière victime de cette nuit fatidique sera John Donnelly, qui sera pris pour son frère William. William était la personne principalement visée par cette attaque.
Mais ironiquement, il survivra à cette nuit contrairement à plusieurs membres de sa famille.


Pour ces meurtres, les autorités locales arrêtèrent treize personnes, dont un constable de police James Carroll soupçonné d’être à la tête du groupe, mais aucune condamnation ne fut prononcée par la suite.
Voici un résumé de la chronologie des événements:
Peu après une heure, le matin du 4 février 1880
Les membres du comité de vigilance se rendent chez les Donnelly. Ils y retrouvent James Feeheley qui leur énumère – avec inexactitude – les personnes présentes dans la maison des Donnelly. Carroll serait entré le premier dans la maison par la porte arrière de la cuisine. Il passe les menottes à Tom. Bridget et Johannah se réveillent et allument un feu. Carroll se rend à la chambre avant et réveille James père. Johnny donne à James son manteau. Les autres membres de la bande pénètrent dans la maison et attaquent James père et Johannah. Johnny se réfugie sous le lit et observe la scène brutale. Il suit Bridget qui monte à l’étage en courant, mais elle ferme la porte et Johnny ne peut aller plus loin. Il revient se cacher sous le lit. Johnny affirme qu’il a vu Tom courir à l’extérieur, mais Tom est ramené dans la maison. Johnny dit qu’il a ensuite vu des membres de la bande monter pour aller tuer Bridget. Ils répandent ensuite du kérosène avant de mettre le feu à la maison.


1 h 30, le matin du 4 février 1880
Johnny O’Connor s’enfuit par la porte arrière et se rend chez Patrick Whalen. Johnny révèle au couple Whalen les meurtres et l’incendie. Quelque temps après, il retourne à la maison des Donnelly avec Patrick. La maison brûle; le plancher de l’étage cède, projetant le corps de Bridget au rez-de-chaussée. Il neige pendant presque toute la nuit, recouvrant la scène des meurtres.

Vers 2 h, le matin du 4 février 1880
Après avoir tué Bridget, Tom, Johannah et James père, les membres de la bande se rendent chez William à Whalen’s Corners. Ils se séparent et encerclent la maison. Ils crient « Au feu! », dans l’espoir de réveiller William, mais c’est John qui se réveille et va à la porte pour voir ce qui se passe. On le prend pour William et il est tué, supposément par Martin McLaughlin et James Ryder fils. Hogan, Nora et William se cachent dans la maison et assistent au décès de John.

Les événements paranormaux


De nos jours, le terrain appartient à Robert Walts. M. Walts prétend qu’encore aujourd’hui il se passe des événements inquiétants dans la grange construite sur les lieux du drame un an après le massacre, soit en 1881. Les chevaux refusent d’entrer dans la grange par eux-mêmes et Walts aurait aussi ressenti à plusieurs reprises qu’il n’était pas seul dans cette grange. La maison reconstruite après l’incendie est toujours en place aujourd’hui et serait elle aussi hantée. Le fils de Robert, affirme avoir vu en se réveillant une nuit, une femme et un enfant au pied de son lit. La femme de Robert affirme aussi sentir la présence de plusieurs entités. Ils entendent aussi régulièrement des bruits de pas lorsque tout le monde est couché.

Ce texte est inspiré et reproduit partiellement du site: http://www.canadianmysteries.ca/sites/donnellys/home/indexfr.html

Je vous le recommande fortement si vous voulez en savoir plus sur cette histoire.
Les historiens qui ont fait ce site ont vraiment fait un travail remarquable à tout point de vue.

source:http://sorehq.etudions.net
88
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/
Top