Vous êtes ici

Les damnés de Changi Beach.

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

 

 

 

Singapour est sans conteste l'une des plus belles et des plus agréables villes du monde.

Pour les gourmands, elle est probablement le meilleur endroit de dégustation des cuisines variées d'Asie. Pour les flâneurs, il fait bon s'y balader dans ses rues ensoleillées où se côtoient histoire, nature et modernisme. Quant à ceux importunés par un thermomètre affichant continuellement plus de 30 degrés en journée, ils peuvent toujours se réfugier dans un des innombrables centres commerciaux où l'air froid est généreusement offert par des climatiseurs rudement mis a l’épreuve.
Une autre façon de se rafraîchir est de se promener au bord de mer. Notamment à Changi Beach Park, l'un des plus vieux parcs forestiers côtier de la ville-état. C'est un endroit fort agréable où ceux fatigués par la vie urbaine viennent se reposer.

Mais pour d'autres, c'est le lieu de nuits d’épouvante.

 

1942. Singapour est sous l'emprise de la couronne britannique. L'immigration s'y est abondamment développée depuis le siècle dernier notamment pour une population chinoise en quête d'un commerce prospère.
Forte de troupes britanniques, australiennes et indiennes, elle est ainsi la plus important place forte de la couronne en Asie du sud-est.
Malgré tout, le 15 février, elle tomba aux mains de l’armée impériale nippone après une semaine de combats acharnés. Les forces alliées capitulèrent laissant la ville sous le joug des soldats japonais exaltés.
Trois jours plus tard débuta le massacre planifié de Sook Ching.

Tous les chinois âgés de 18 à 60 ans furent arrêtés et dispersés à divers endroits de l’île à des fins d’enquête. Parfois femmes et enfants les accompagnaient. Ceux qui furent perçus comme ayant des sentiments hostiles envers le Japon furent emmenés sur les plages de Punggol, Sentosa et Changi. Là, ils furent torturés, fusillés, certains éventrés, d'autres décapités. Afin d’éviter tout risque de rébellion, les têtes ainsi détachées de leurs corps furent érigées à travers toute la ville en guise d'avertissement.

Entre 50,000 et 100,000 innocents furent massacrés.

 

Depuis, alors que ces plages réhabilitées accueillent locaux et touristes du monde entier, certains sont témoins de scènes irréelles.

Les passants rapportent souvent entendre des pleurs et des cris venant de la plage. Certains voient les têtes des chinois suppliciés flotter dans les airs alors que leurs corps déambulent sans but sur la plage. La nuit, des trous creusés dans le sable apparaissent, semblables à des sépultures de fortune attendant les cadavres inanimés des malheureux.
Mais ce qui reste le plus effrayant est le récit de scènes d’exécutions, laissant les curieux les plus braves découvrir avec horreur un sable souillé par le sang.
De quoi mettre à rude épreuve les estomacs les plus solides.

 

Enfin, Singapour demeure une destination de rêve que je recommande chaudement

si toutefois vous ne craignez pas de rencontrer l'effroi à Changi Beach.

 

Sources : wikipedia, www.spookycorner.com, paranormal.lovetoknow.com

 

94
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/
Top