Vous êtes ici

L'ovni de Zdany suite 3 ans après.

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

je vous avais deja parler de ce sujet 3 ans auparavents et la y'a du nouveau,je vous laisse lire l'enquete serieuse effectué par

 
Traduction française inédite par exobio le 22 Juin 2009

PRESENTATION

Il est Dimanche 8 Janvier 2006. Deux hommes sont de retour d'une fête de mariage. Afin de respecter leur anonymat, nous ne mentionnerons que leur prénom, Maciej, 65 ans, est le conducteur, et Zbyszek, 60 ans, est assis sur le siège passager. L'atmosphère dans la voiture est joyeuse, et le passager est en fait encore très éméché. Et – un facteur important dans toute l'histoire – il a un appareil photo numérique de très bonne qualité: un Olympus. Il a été utile pour photographier les couples de danseurs, mais ce jour-là il s'avérera qu'il lui a permis de prendre l'une des meilleures photographies d'OVNI dans le monde. Ils sont en voiture vers une ville appelée Terespol, ou – pour être plus précis – vers une plus petite ville du nom de Miedzyrzec Podlaski. Il est environ 12h30 lorsque leur voiture polonaise bleu marine s'approche du soi-disant "point noir", ainsi appelé parce que depuis de nombreuses années il y a eu en ce lieu précis de nombreux accidents tragiques de la route (ce détail se révélera d'une grande importance). Le "spot" est situé sur la route européenne E30, à 10 kilomètres derrière la ville de Siedlce en allant vers Terespol, environ, où les villages de Zdany et Zbuczyn Poduchowny sont situés. Arrivés vers le "point noir", ils ralentissent, mais tout à coup, à moins d'une centaine de mètres de là, ils voient quelque chose de gros …, métallique et brillant volant sur la route!
Maciej, qui est le conducteur de la voiture, est convaincu que certains jeunes s'amusent à … jeter un énorme bol. Un instant plus tard, le moteur de la voiture s'arrête. Il y a, cependant, un autre détail qui ne doit pas échapper à notre attention. Une autre voiture, un minibus de voyageurs, est derrière, avec une plaque d'immatriculation de la Russie. Et son moteur s'arrête exactement au même moment! Les deux conducteurs sortent de leur voiture, ouvrent le capot et essayent de démarrer leur moteur. Zbyszek, le passager, sort aussi de la voiture. Il tient un appareil photo – c'est une occasion idéale! Dans le ciel, une traînée de condensation d' un avion à réaction est clairement visible.
Sans beaucoup de réflexion, il commence à prendre des photos, mais il voit soudainement quelque chose d'étrange voler lentement au-dessus du champ. L'objet est gros, environ deux mètres de diamètre, et il rappelle deux bols soudés sur les bords! Il est métallique – la lumière du soleil est réfléchie par la surface. Aucun moteur ne peut être entendu, il n'y a pas de fumées ou de la fumée, mais … un très fort vent commence à souffler en rafales! C' est également un élément d'importance, car il n'y avait pas de vent si fort ce jour-là. Zbyszek commence à faire des photos de l'objet non identifié. À un moment, l'OVNI commence une ascension rapide et instantanément s'envole. Dans l'ensemble, les "deux boules" se déplacent autour des deux voitures près de 8 minutes! Lorsque l'objet disparaît, les moteurs des deux voitures redémarrent sans aucun problème.
Cet article ne doit être considéré que comme un prélude à l'affaire.
Il y a encore beaucoup de travail à faire, nous achevons de récolter le matériel, mais même maintenant, nous pouvons dire la chose la plus importante: cette histoire s'est produit pour de vrai!

LES PHOTOS

 

 
Notez bien un écart de densité sur la photo 2, entre l'ovni (clair) sur un plan éloigné et les branches (sombres) au premier plan.
Notez bien à la photo 6 que l'ovni est clairement en altitude, au dessus des lignes electriques.
Notez bien que 21 secondes seulement séparent la photo 7 et 8.
Notez bien que l'ovni se situe derrière l'arbre, sur un plan éloigné, à la photo 8.
Enfin, notez bien, les reflets de surface:

L'image de droite est une expérimentation de terrain de la fondation

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW AVEC LE CONDUCTEUR MACIEJ TALACHA

 

 

 

 

 

 

Voici un extrait d'une conversation que nous avons eu le 19 Février 2006 avec Maciej, le conducteur de la voiture.
(NAUTILUS Foundation) Vous étiez donc de retour d'une fête de mariage?
(Maciej T): Je ramenais une de mes connaissances à la maison. Et Dieu sait. Quelque chose a volé sur moi. Je pensais que peut-être quelques jeunes avaient jeté une chose sur la voiture. Vous savez? La voiture a décroché, il y avait des gars russe qui conduisaient derrière moi qui se sont aussi arrêtés. Je n'avais aucune idée. Je suis sortis et il n' y avait rien autour! Je regarde de l'autre côté – il y avait quelque chose. Je ne sais pas, c'était comme simplement regarder un avion … et je ne vais pas vous dire de quoi il s'agissait. Je suis mécanicien et je regarde autour afin de vérifier si tout va bien avec la voiture. Et diable, il n' y a aucune énergie, pas de lumières, rien … Il a son appareil photo, et je n'ai pas la moindre idée. Et il dit, allez, je vais prendre quelques photos de vous. Prenez-les, pourquoi pas! Et je courais autour de la voiture avec un tournevis. Et j'ai eu peur, aussi, parce que il y avait ce point noir là où de nombreuses personnes sont mortes dans des accidents …
(FN): A quoi l'objet ressemble?
(MT): Dieu sait ce qu'il était! Comment dois-je savoir? Vous avez pas la moindre idée … Ce que je sais, c'est que la voiture a décroché et les Russes, le bus derrière moi, l' ont été également. Le gars russe est sortis de l'autobus et a couru autour …
(FN): Alors, sa voiture aussi était hors service?
(MT): Yep, il a décroché aussi. Nous étions tous les deux debout. Peut-être une demi-heure à tourner autour. J'ai jeté un coup d'oeil au moteur. Il n'y avait pas de puissance du tout. Après tout, je suis mécanicien et je sais si un moteur peut s'arrêter brusquement ou non. Après une demi-heure, je ne sais pas, j'ai tourné la clé et la voiture a redémarré. J'ai eu la chair de poule, je me suis dis: Je veux sortir d'ici, il y a beaucoup de croix et de lumières ici, je ne sais pas ce qui se passe ici.
Les conducteurs ont peur à cet endroit. Je n'ai pas la moindre idée, c'est tout.
(FN): Et votre ami, a-t-il …
(MZ): L'autre gars dit qu' il n'est absolument pas d'accord avec ces choses.
Et moi je dis: je peux vous dire ce que j'ai vu, mais je ne suis pas bien informé au sujet de ces choses …
(FN): Nous sommes tellement agréable et sympathique que s'il pouvait échanger cinq minutes pour nous …
(MZ): Je comprend votre point de vue, mais il ne veut pas, tout simplement ne veut pas. Quant à moi … Je m'en fiche. J'ai conduis, et je sais, j'ai vu cette chose. Qu'est-ce que c'est – je n'ai pas la moindre idée.
(FN): OK, mais qu'est-ce que vous pensiez de cet objet quand vous l'avez vu?
(MZ): Quand j'y pense, je pensais que certains punks avaient jeté une sorte de bol sur moi à partir d'un fossé, qui a volé devant la voiture. J'ai dit "Putain, ils n'ont pas mieux à faire ". Je suis sortis et j'ai dit "je vais te botter le cul", mais il n' y a personne autour à part les Russes … arrêtés derrière moi … et d'autres voitures qui ne s'arrêtent pas. Alors je regarde quel est le problème avec la voiture mais tout va bien. Et la voiture a redémarré par elle-même. Je n'ai aucune idée de ce que c'était …
(FN): Avez-vous vu de près l'objet?
(MZ): Je ne l' ai vu qu' une fois dans le ciel et il était contre le soleil et je ne vois pas très bien contre le soleil car mes yeux sont endommagés par le soudage. Comment dois-je dire, c'est comme si il était nickelé, tordues en tôle …
(FN): Mais qu'est-ce que vous sentiez alors, pouvez-vous décrire ce moment?
(MZ): J'ai eu peur! Car il y a des croix et des lumières de signalisations tous les cinq mètres. "Damned", je dis, "les gens se font tuer ici, alors j'ai besoin de résoudre ce problème de ferraille de voiture et partir de cet endroit." J'ai eu peur …
(FN): Avez-vous vraiment vu que quelqu'un avait lancé un bol?
(MZ) Quand je l'ai vu, j'ai dis: «ils ont jeté quelque chose sur moi ou quoi." Y a-t-il une personne troublant les conducteurs? Certains gars qui ne seraient pas attentif? … mais non, il n' y avait personne là-bas. Pas âme qui vive. Seules les rafales de vent. Que je ne sentaient pas initialement. Du moins, je ne le sentais pas dans la voiture. Je suis sorti de la voiture. Et l'autre gars, toujours pompette après le mariage, me regardait en riant…
(FN): Alors, combien d'entre vous étaient dans la voiture?
(MZ): Deux!
(FN): Avez-vous jamais vu rien de tel?
(MZ): Moi, j'ai vu quelque chose comme cela pour la première fois de ma vie. Je veux dire, j'ai eu peur moi-même car il y avait cette tache noire, et…"Dieu sait", ai-je dit, "ce qui se passe ici." A chaque coin de la route il y a une croix avec des lumières, et voici ma voiture sifflante refusant de partir. Que s'est-il passé? Les Russes continuent à tourner autour de leur voiture et je vais les voir à ce titre. Je lui demande ce qui s'est passé: "Nichevo (rien), i don't know". Donc, je n'en savais pas plus …
(FN): Le conducteur Russe a-t-il vu l'objet tournant autour de votre voiture?
(MZ): Eh bien, je ne sais pas si oui ou non, car je ne me suis pas approché de lui plus tard. Il a lancé son chapeau en désespoir de cause, courant autour de la voiture … Et moi de même. Comment je pouvais savoir? Le gars continue à me crier dessus, en disant qu'il fait froid, qu' il veut rentrer à la maison, mais j'ai dit: "regarde ce qui se passe". Et il y avait un avion, il y avait une trainée dans le ciel ensoleillé. Et le vent a commencé. Quand je conduisais la voiture, il n' y avait pas de rafales. Et j'ai été un conducteur de nombreuses années … donc j'aurais bien senti le vent! Point final … J'ai eu peur, beaucoup de gens sont morts ici! Dieu sait … ils disent toutes sortes de ragots sur d'étranges choses se passant ici.
(FN): Pour en revenir à votre voiture: savez-vous ce qui a causé l'arrêt de votre moteur?
(MZ): Eh bien, sur l'énergie, je sais qu' il n' y avait rien dans cette voiture, et il est peu probable que la batterie pu elle-même se recharger dans les 20 minutes ou une demi-heure. Je suis un mécanicien de 30 ans donc je sais ces choses!
(FN): Étiez-vous à la recherche d'une faute dans le moteur ou étiez vous debout dans la rue?
(MZ): J'allais autour, en regardant partout!
(FN): Est-ce que vous ne pensez pas que l'objet a été quelque chose d'exceptionnel?
(MZ): Mais j'ai vu quelque chose comme la première fois de ma vie! Cet imbécile tenait à rire car il était un peu soul, alors je dis "prend une photo !" "Stop, je vais prendre une photo de vous!" "Alors, prenez-le!" "Mais voyez-vous cette chose ?" "Oui, je peux le voir !" "Là-bas, contre le soleil …"
(FN): Mais ne pensez-vous pas que toute cette affaire avec l'objet a été quelque chose de très rare?
(MZ) je vous le dis, je n'ai pas fait beaucoup attention à elle! Ce n'est que lorsque j'ai vu ces croix, je me suis souvenu dans quel endroit j'étais…
(FN): Pourquoi seulement quatre photos de cet objet? Pourquoi si peu?
(MZ): Avant de régler l'appareil photo, j'étais dans l'automobile, bricolant avec lui, et il a commencé à me photographier … Et moi, je vois que ça vole autour … Il a vu plus tard, car j'ai dis: "je m'en fous, je vais réparer la voiture, et sortir d' ici, afin que personne ne rentre en collision." "Et il a couru dans le champ pour prendre en photo cette chose!"

PARAMETRES DES IMAGES

Exemple des informations EXIF sur le fichier P1080007:

 

 

 

Width 2048 pixels
Height 1536 pixels
Horizontal resolution 72 dpi
Depth in bits 24
Number of frames 1
Camera make OLYMPUS CORPORATION
Camera model OLYMPUS X100, D54OZ, C310Z
Camera software v775u-78
Colour reproduction sRGB
Flash mode (none)
Focus length 6 mm
F-number F/4.1
Shutter speed 1/2000 s
ISO speed ISO-50
Metering mode Pattern
Light source Unknown
Exposure programme Normal
Light compensation 0 steps
Date/time of photo 2006-01-08 12:43

INTERVIEW AVEC ROBERT BERNATOWICZ (RB)

Interviewer: Łukasz Bartecki (ŁB)

LB: En pourcentage, quels sont vos paris que les photos sont réelles?
RB: 100%. Après avoir entendu une conversation avec le témoin je me suis débarrassé de toute illusion. Un homme comme Maciej, n'est pas capable de mentir ni par exemple "jouer", hors de question. Il a vu quelque chose qui a stopé deux voitures, se trouvant en vol stationnaire autour du lieu et avait une forme de deux bols connectés sur les bords. Cela sonne comme un scénario de film X-Files, mais c'est ce qui s'est réellement passé.

LB: Qu'est ce qui est ahurissant sur ces photos?
RB: Tout. Nous avons reçu des appels disant que "si elles sont réelles, le monde n'a pas encore vu quelque chose comme ça"! Je pense qu'il y a beaucoup de vérité dans cette affirmation …
LB: Ce qui est le plus choquant?
RB: Je vais vous dire ce qui m'a le plus choqué. Tout d'abord, j'ai besoin de parler de la crédibilité du témoin, son bon caractère quand il me parlait – permettez-moi de citer – "ça tourne autour de la voiture." Mais parmi les quatre photos, il y a un phénomène exceptionnel, l'une montrant comment tout l'horizon est reflété par la surface de l'objet… Et tout tient en place, aux moindres détails! On peut voir un arbre, la voiture, même le fait que le capot est ouvert … je n'ai jamais vu quelque chose comme ça! Je continue de recevoir un lot de matériel du monde, des États-Unis, mais je n'ai pas vu quelque chose comme ça. Cela défie simplement l'imagination!
OL: Quelle est la plus grande difficulté dans la recherche de cette affaire?
RB: Oui, il y a un problème. Le problème sont les participants de cet événement. Le conducteur, Maciej, a finalement accepté de nous rencontrer après plusieurs semaines à le convaincre. Bien entendu, on a promis de ne pas divulguer son nom de famille parce que … il avait peur de la réaction de son environnement, les gens autour de lui. L'auteur de ces photos a un certain type de personnalité, par la façon dont je l'ai rencontré à de nombreuses reprises en faisant mon travail de journaliste. Il est tout simplement totalement désintéressé dans l'ensemble et il n' y a absolument rien pour le convaincre à en discuter. Le fait qu'il a fait quelques-unes des meilleures photographies d'OVNI dans le monde a une valeur nulle pour lui. C'est le genre de personne qu'il est.
LB: Ne pensez-vous pas qu'il donne du crédit à toute l'histoire?
RB: C'est évident. Si nous rencontrons une personne qui se déplace partout pour montrer ses photos étranges, sans aucune sensibilité, nous devons traiter avec un tel homme, disons, avec une certaine distance. Malheureusement, nous avons beaucoup de cas à la frontière de certaines maladies mentales. Ici, la situation est totalement contraire – l'auteur des photographies veut être laissé seul.
LB: Comment évaluez-vous ces événements?
RB: En utilisant la terminologie de boxe, je dirais que c'est un "combat full contact"! Premièrement, nous avons cet objet volant au-dessus d'une route, puis l'arrêt des moteurs de deux voitures, puis un objet non identifié fait un spectacle dans le ciel. Je ne sais pas si quelque chose comme ça … c'est vraiment une
histoire.
LB: Pensez-vous que le "point noir" est de toute importance?
RB: Bien sûr. Nous avons seulement commencé à recueillir des données et des faits concernant cette question. Mais même maintenant, nous savons que certaines choses très mystérieuses se passent ici. Et je ne signifie pas seulement les accidents de la route et le nombre de personnes tuées. Un exemple? L'année dernière, au cours de l'été, une femme conduisait sur une route secondaire exactement dans cette
place. Et soudain, elle a perdu son champ de vision! L'ensemble des panneaux de signalisation routière est devenue floue. Elle ne voyait rien! Elle se trouvait sur la route, le principal, étant que selon elle, elle a perdu un certain nombre de minutes de sa vie. Elle a été très chanceuse car il n' y avait pas de voiture en approche!
LB: Ces minutes perdues … peuvent-elles avoir un lien quelconque avec les OVNI? Cela sonne familièrement…
RB: Cela peut être exactement comme vous dites, je ne suis pas refractaire à cette possibilité. Il y a des choses étranges qui s'y passe, et c'est une route droite! Il est vraiment difficile de trouver une explication quant aux raisons pour lesquelles les accidents abondent exactement là. Ce sont de véritables drames … En Juillet de l'année derniere, trois personnes ont été tuées – un couple marié, de Varsovie et un citoyen du Bélarus. Dans une route droite, en plein jour, à midi.
Ces accidents, tout le monde meurt. C' est vraiment inhabituel, mais les gens du pays disent que c'est précisément là, au "point noir", que les gens perdent conscience pendant un moment.
LB: Comment tout cela … peut-il être mis en relation avec cet OVNI?
RB: Il y a deux, voir trois possibilités. La première: il n' y a pas de lien du tout. La deuxième: ce lieu a une sorte d'énergie qui fait perdre conscience aux gens qui, par conséquent, meurent dans ces accidents. La troisième possibilité est que l'objet prive les gens de leur conscience. Mais je pense que la dernière est la moins crédible.

LB: Et qu'est-ce qui vous semble le plus crédible?
RB: Dans ce lieu, ou dans ses environs immédiats, il y a «quelque chose» qui influence le comportement des conducteurs. Il s'agit probablement de notre mystérieux objet qui a décidé d'immobiliser les deux véhicules afin de les observer de plus près…
LB: Pensez-vous qu'ils ont été témoins de cet évènement autour de la voiture?
RB: Je n'ai pas de doutes à ce sujet. Je vais vous en dire plus: j'ai le sentiment que ce jour-là à 12h30 il s'est passé quelque chose dont les participants à cette "mystérieuse panne de moteur" ne se souviennent pas.
Beaucoup de temps s'est écoulé, ou plutôt ce «quelque chose», avait beaucoup de temps …
LB: Ne pensez-vous pas que cela puisse être certaines technologies militaires?
RB: Je pense que parler de technologies militaires pour cela est absurde … Je suis un journaliste et récemment, j'ai eu de nombreuses occasions de voir de plus près à la technologie militaire … il est inutile de parler. Cet objet, sa capacité d'immobilisation des véhicules, la manière d'évoluer – exclut toutes les technologies de la terre. Et il y avait ce vent …
LB: Exactement! Ne pensez-vous pas que les rafales de vent sont intéressantes?
RB: Oui, le vent soufflait très fort exactement au moment où l'objet se trouvait en vol stationnaire à proximité de la voiture! Ce vent est très suspect … nous verrons cela de plus.
LB: Et pourquoi d'autres voitures passaient sans aucun problèmes … N'est-ce pas étonnant?
RB: Bien sûr. Notez qu'il n' y a plus d'électricité dans les deux véhicules. Comme dit le témoin, "pas une seule lumière était sous tension, zéro!" Cela signifie que seuls les deux véhicules ont été couverts par une force qui ont forcé leur immobilisation. Et pour le trafic régulier sur la route tout ce temps … J'ai certaines hypothèses, mais je ne voudrais pas …
LB: Que voulez-vous dire?
RB: Bon, vous le savez, ce n'est qu'une hypothèse, mais je soupçonne qu'il y avait quelque chose d'énorme qui pèse sur les voitures … Cette toute petite chose que nous avons appelé «Deux Bowls» dans notre projet fait partie de quelque chose de plus grand. Mais permettez-moi de souligner qu'il ne s'agit que d'un soupçon…
LB: Si cela était le cas, alors … que s'est-il passé le 8 Janvier sur la route E30?
RB: J'observe que vous avez posé des questions intéressantes …

COUPURE D'ELECTRICITE

 

Tabloid polonais "FAKT" [12/01/06]
Le témoin Monika Sawicka [29] et ses enfants – Pawe [10] et Kasia [11].

Mme Monika Sawicka [29] de Zdany [Mazovie Vojovodship] ne pourra jamais oublier cet événement. Elle était dans sa cuisine et préparait un repas du soir pour ses enfants Pawel [10] et Kasia [11]. L'ampoule, de manière inattendue, commença à scintiller et l'éclairage à faiblir.
«Le repas était sur la table et j'ai appelé mon fils et ma fille pour leur dire qu'ils devaient manger quelque chose" – a dit le témoin.
Puis, la lumière était éteinte. Les lampes étaient éteints. "Qu'est-ce que cet enfer" pensait Mme Monika. Le service énergetique dit qu'aucun manquement n'a été détectée à l'époque.
«Maman, qu'est-ce qui se passe?» – lui ont demandé les enfants. Tout le monde dans le secteur a entendu raconter des histoires à propos des ovnis. Mme Monika a allumé des bougies pour calmer les enfants terrifiés. Elle ne savait pas quoi penser.
D'autres témoins ont vu un OVNI survoler une ligne électrique. Maciej Talacha conduisait le long de la route près de Zdany avec son ami. "Tout à coup, quelque chose a flashé avec une forte lumière sur les lignes électriques comme si un faisceau laser ou des étincelles tombaient de la ligne."

RAPPORT D'ANALYSE PAR LA FONDATION NAUTILUS

"Beaucoup de personnes dans le monde étaient en attente de ce rapport d'analyse. Après avoir publié les premiers éléments d'informations sur les événements de Zdany, nous avons reçu de nombreux e-mails, et il est apparu que nous étions face à quelque chose d'exceptionnel. Les gens étaient surpris et pour tous, lecteurs de Gdansk ou d' Australie, il n' y avait jamais eu de photos comme cela avant. Pour la première fois, on peut voir un ovni dont le corps reflète le détail des caractéristiques du paysage environnant. Et ce ne fut pas seulement une image, mais de toute la série de cinq photographies à couper le souffle!
Ces photos sont trop bonne, même pour ceux qui professionnellement traitent le sujet. Nous avons tous l'habitude au fait que les OVNI sont des images floues, quelques points, quelques taches douteuses allongée (qui nous présentons assez fréquemment sur notre site). Ces photographies sont mises en doute par la communauté scientifique et pour dire la vérité, ce n'est pas difficile de se demander pourquoi. Il y a toujours quelques questions, telles que:
Pourquoi cet objet n'était pas visible?
Pourquoi le témoin a fait une seule photo?
Pourquoi le témoin est-il si désireux de montrer «son» image?
Et ainsi de suite – nous avons l'habitude de ce genre de questions. Nous avons souvent discuté que nous étions toujours en attente d'une histoire de confiance qui pourrait nous permettre de montrer à qui que ce soit (y compris des scientifiques et des experts de l'aviation) des éléments tout simplement et absolument irréfutables. Actuellement, nous avons des milliers de photos d'OVNI potentiel (personne ne veut compter le nombre exact) et, dans certains cas, ils ont rencontré certains de nos critères, mais jamais entièrement.
Toutefois, lorsque nous avons vu les photos de Zdany, nous avons été émerveillé. Il y avait cinq photos qui pouvaient presque être immédiatement considérés comme les meilleurs dans le monde. Les photos, toutefois, ne sont que la moitié de l'ensemble de la question. Tout aussi importants sont les témoins. Quand nous avons vu sur les lieux de l'événement avec nos propres yeux, et – plus précisément – quand nous avons parlé au témoin, nous avons réalisé que cela avait vraiment eu lieu. Nous avons une histoire que nous attendons depuis de nombreuses années. C'est le matériel qui peut être considéré comme une preuve de fermeture à toute discussion quant à savoir si les OVNIS sont réels … Nous avons commencé à agir, une dizaine de membres de Nautilus sont engagés dans le projet.
Cela a été la priorité numéro un. Et ça valait le coup.
Ce que nous avons connu depuis le début
L'affaire de Zdany est un tel matériau que sa publication intégrale signifie la délivrance d'un livre consacré uniquement à cette affaire (d'ailleurs, nous prévoyons de le faire). Dès le début, nous avons mis en place un certain nombre de critères qui ont permis de façonner une nouvelle direction dans laquelle la recherche doit aller. Permettez-nous d'énumérer quelques-unes:
Il ne s'agit pas d'un photomontage
Cette mise en évidence a été le plus facile, mais aussi le fait le plus important. Tout a été possible grâce au fait que nous avons eu les fichiers photo d'origine qui avait les informations EXIF, c'est-à-dire un dossier des plus importants avec les paramètres de l'image. Heureusement, nos amis des États-Unis ont également étendu leur aide ici et les photos ont fait l'objet d'une analyse détaillée. Presque immédiatement, nous avons reçu des informations qui ne fait que confirmer notre travail: les images de Zdany sont réelles! Personne a manipulé les photos, personne a utilisé un programme graphique, personne a essayé de coller quelque chose "sur" les originaux. Il existe des programmes spéciaux qui permettent de vite découvrir toute altération de pixels.
Ici, le verdict est clair – les photos de Zdany sont 100% originales et réalisées avec un appareil photo Olympus.
Cela a été le début d'une longue route, mais l'établissement de ce fait est extrêmement vital. Il n'y avait que deux possibilités: soit les images montrent un véritable OVNI, ou soit quelqu'un d'autre a lancé deux bols soudés ou non connectés entre eux. Ce "quelqu'un" a été immédiatement identifié. Et ce fut un véritable choc.
La crédibilité du témoin
Pour comprendre pourquoi le témoin, M. Maciej T., est crédible, il ne suffit pas de voir ses photos. Ni même d'écouter son histoire. On a simplement besoin d'apprendre à connaître cet homme et de voir de soi-même que nous n'avons pas eu l'occasion d'écouter un tel témoignage crédible depuis Jan Wolski à Emilcin lors des événements de 1978.
La façon dont il l'exprime lui-même, dans sa réticence concernant l'histoire, le manque total d'intérêt à ce qui se passe autour des "photographies de Zdany" – M. Maciej T. dans tous les sens peut être donné comme un exemple modèle d'un témoin crédible. Au cours de la première réunion avec la Fondation, il a passé le plus clair de son temps à décrire ce terrible accident avec cette "tache noire sur la route numéro 2 (E30)" et pourquoi, le 8 Janvier 2006, il voulait sortir de ce lieu le plus rapidement possible. Il a failli ne pas mentionner les photos du tout, et on pouvait sentir, qu'il ne faisait pas attention à elles. Il a été beaucoup plus important pour lui qu'il avait vu "quelque chose" qui vole autour de la voiture et qu'il n'était pas été en mesure de démarrer le moteur. Pour tous ceux qui ont ensuite participé à notre voyage à Zdany il est devenu évident que l'homme a décrit des événements authentiques et que certainement, il était loin de tout "lanceur de bol". La seule hypothèse possible est formée: les deux hommes sont à pied autour de la voiture immobilisée alors que quelqu'un jette un objet à partir d'un lanceur à proximité, une sorte de catapulte, (l'un de nos amis photographe a très sérieusement suggéré cette explication). Nous avons pris en compte cette hypothèse, même si celle-ci était traitée comme une improbabilité. La moitié d'une année s'est écoulée depuis ce moment-là, et pourtant, le comportement des témoins et des réunions avec eux qui ont suivi nous confirme dans notre conviction que leur crédibilité est le deuxième (après analyse de la photo) point fort dans cette histoire.
Cinq photos
Au départ, nous avons reçu cinq photos. Le témoin a suggéré qu'il pouvait y avoir encore une dizaine d'entre elles, comme le photographe était à marcher autour de la voiture tout le temps, de prendre une photo de temps en temps (y compris représentant les deux hommes tentant d'obtenir leur moteur à redémarrer). Toutefois, il a choisi sept photos, enregistré sur un CD et transmises à Maciej. Le CD a atterri dans les mains d'un journaliste du journal "FAKT" qui, à son tour, a utilisé l'une des photos (et nous décrirons plus loin comment la Fondation a obtenu ces photos). Selon la journaliste, il y avait 7 photos, nous en avons seulement reçu 5. Ils ont les numéros suivants:

P1080002
P1080003
P1080004A
P1080006
P1080007

 

 

 

["Czas"= "time"]

 

Ce sont les numéros que le système d'exploitation de l'appareil a automatiquement attribué. Il est donc facile de déterminer comment les événements se sont développés. La photo portant le numéro P1080004A et montrant l'objet, a été conçu et agrandi par l'auteur de la photographie (ce qui est une option disponible avec chaque appareil photo numérique de pointe). Voyons maintenant le timing de ces photos:

P1080002
Date/time of taking the photo: 2006-01-08 12:34:57

P1080003
Date/time of taking the photo: 2006-01-08 12:35:55

P1080004A
Date/time of taking the photo: 2006-01-08 12:37:17

P1080006
Date/time of taking the photo: 2006-01-08 12:41:55

P1080007
Date/time of taking the photo: 2006-01-08 12:43:55

 

La photo 5 était absente (le photographe ne l' a pas gravé sur le CD remis à l'autre témoin), ainsi que l'image P1080004 dont le gros plan a été réalisé dans la caméra elle-même, désigné comme P1080004A.

 

Dès le début il a été possible d'établir les faits suivants:
  • Les images appartiennent successivement aux numéros attribués par le système d'exploitation de la caméra. Voici le premier facteur qui permet de réfuter complètement l'idée que quelqu'un a pu "lancer des bols collés". Pourquoi? Parce que chaque image est forte et se concentre sur ce qui est impossible à faire si vous essayez de lancer un objet, afin d' essayer de l'attraper dans le cadre (nous avons vécu cette douloureuse leçon le 15 août).
  • La taille de l'objet exclu l'utilisation de petits bols de cuisine, et même si nous avons en effet à faire à un canular, quelqu'un doit être très soigneusement préparé pour réaliser un énorme objet. Avec une petite idée sur la géométrie spatiale, on peut très facilement calculer – à partir des images – que l'objet en mouvement était au moins de 2 mètres de diamètre et que les images seraient autrement réalisées pour un gain de place. Nous avons démontré cet effet étonnant d'objets en "retrait" dans l'espace ouvert au cours de notre expérience, le 15 août. D' importance pour nous est aussi la description du témoin qui a vu l'objet en mouvement à proximité à une distance d'environ 20 mètres. Maciej T. , le témoin, a souligné que l'objet a été plus ou moins de la taille d'une petite voiture. La seule hypothèse était que quelqu'un a fait un modèle de l'objet (une construction solide, incroyablement brillante de surface) catapulté à partir d'un lanceur. Cette hypothèse a également été rejetée car le temps nécessaire pour recharger la catapulte (nettoyage des objets au sol, l'extension de la corde) serait beaucoup plus long que 21 secondes, et c'est la quantité de temps entre les photos 7 et 8.
  • Il n' y a absolument pas de traces sur la neige. Ces empreintes doivent apparaître lorsque quelqu'un essaie de lancer l'objet en place. On aurait pu à l'approche de l'objet, prendre une position appropriée, etc Toutefois, les photographies montrent un champ couvert de neige vierge, et les seules traces visibles sont celles d'un chat ou d'un renard qui traverse le domaine. L'expérience que nous avons effectué le 15 août a démontré hors de tout doute que, les tentatives de jeter quelque chose exige un piétinement sur une grande surface. Il n'est même pas utile de parler de deux succès consécutifs (= net) d'images que ce soit … impossible.
  • Photo P1080006 montre l'objet, à une altitude de plusieurs dizaines de mètres. L'objet – comme le décrit le témoin – a volé vers l'avion qui laissait de la condensation derrière lui. Malgré la distance, le bord autour de l'objet est encore visible, qui confirme ainsi que l'objet devait avoir d' assez grandes dimensions. Jeter quoi que ce soit à une hauteur de 50 mètres (ce qui est notre altitude estimée de l'objet sur cette photo) est au-delà des capacités humaines, mais cela est probablement possible en utilisant une sorte de catapulte ou d'un lanceur. Il s'agit de la hauteur d'un édifice de 20 étages.
  • Un élément essentiel de cette analyse est aussi le fait que plusieurs photographies montrent la surface de l'OVNI reflètant exactement les objets environnants, y compris le ciel, le soleil, la voiture, la route, l'arbre, le domaine, etc. C' est du jamais vu dans l'histoire ufologique et il n'y a même pas un autre cas comme celui ci pour se référer. L'objet se reflète également sur le capot de la voiture, ainsi que l'une des vitres du véhicule.
  • Le lieu de l'événement et l'heure (près de midi, près d'une route avec une très forte concentration de trafic), est un choix improbable pour la mise en place d'une supercherie aussi sophistiquée.
Le Nautilus Foundation en Zdany
L'arrivée de l'équipe de la fondation Nautilus à Zdany a longtemps été prévu, et la raison principale était de prendre un certain nombre de photos de deux bols collés que nous avons acheté à un supermarché. Une expérience comme celle-ci est nécessaire afin de faire une documentation complète sur cette affaire, et il ne peut être effectué qu'à Zdany. Un point important de notre expédition était également de lancer une expérience avec des lumières stroboscopiques fortes pendant la nuit. Nous sommes arrivés à Zdany le 14 août et nous avons été représentés par: ukasz Bartecki, Miko'aj Jastrzbski, Tadeusz Pitek, Robert Bernatowicz et Rafa Nowicki qui nous ont rejoint à partir de Inowroc'aw. Dans la matinée, nous avons été rejoints par Ma'gorzata 'towska.
A environ 23:30 pm, nous avons installé notre groupe électrogène et le début de notre expérience "Lights in Zdany". Deux flashs ont été orientés vers la route. Fait intéressant, aucune des voitures se sont arrêtées même si l'ensemble de l'opération doit avoir été visible pour les conducteurs. Les résultats de l'expérience indiquent que les conducteurs de voiture ont un intérêt nul à ce qui se passe dans le domaine, même si d'étranges lumières sont visibles.

À environ 2h00 heures du matin dans notre base mobile Nautilus (un grand camping-camion), nous avons eu une réunion à laquelle nous avons enregistré un fichier mp3. Le journaliste de la "FAKT journal", Andrzej Woniak, s'est joint à nous, et nous avons fait une entrevue avec lui. Dans la matinée, M. Woniak nous a remis le reste des photos des événements du 8 Janvier. En fait, trois photos en plus. Permettez-nous de discuter brièvement de chacun d'elles:
Nouvelle image: P1080001
La première photo de la série. Il a été pris à 12:34:36.
Sur cette photo, l'objet est le plus proche du photographe. La ligne d'horizon, la route et les voitures à côté de la route sont clairement reflétés par la surface. Cette image est phénoménale car elle montre clairement une couche de neige vierge sur le terrain. On peut discerner des traces d'un chat ou un renard, mais il n'y a pas de traces. Si quelqu'un tentait de jeter tout objet, l'empreinte serait évident. Toutefois, la neige est idéalement lisse!
Il est également utile de prêter attention à la reflexion du soleil qui apparaît sur la "jante" de l'objet.
Nouvelle image: P1080004
C'est l'image à partir de laquelle le photographe a fait un gros plan numérotée P1080004A. Il est clair que l'objet est haut. Cette photo a été prise à 12:37:17.
Malgré une grande distance du photographe, on peut encore discerner (il a fait un gros plan) les environs à la surface de l'objet! Au premier plan on peut voir la voiture appartenant au Polonais Maciej T.
La prochaine observation importante: l'OVNI est pris en compte dans la fenêtre de la voiture! Il est très clair sous la forme d'un point lumineux. Une analyse de la lumière sur la vitre indique que l'objet se trouve à une altitude considérable (notre estimation est d'environ 20 mètres). Et encore une autre photo où une couche de neige sur le terrain est bien visible, sans traces.
Nouvelle image: P1080008
Cette image est "le joyau de la couronne". Laissez-nous commencer par les bases, c'est-à-dire le temps. Elle a été prise à 12:44:16. Et ceci est un élément d'information très important, car entre le moment de la photo P1080007 et le moment de la photo P1080008 il y a un délai de … 21 secondes!

Qu'est-ce que cela implique? Que, si cela était une mystification, quelqu'un aurait dû ramasser l'objet, de prendre position, prendre un élan et le jeter une dizaine de mètres ou si haut – dans les 21 secondes! Cela est tout simplement impossible et ferme toute discussion sur l'hypothèse du "lancer de boules" . Nous avons vérifié empiriquement en réalisant un certain nombre d'expériences sur le terrain en tentant de jeter nos bols. Pour en revenir à la photo P1080008, il faut observer que, entre l'objet et le photographe il y a des branches d'un arbre, ce qui indique clairement que l'objet est à une distance considérable de l'appareil photo. Ce qui est drôle, on peut discerner Maciej T. sur cette photo, qui cherche précisément l'objet. L'angle sous lequel il est à la recherche de l'objet est aussi une bonne orientation pour un bon positionnement de l'objet. Comme avec les autres photos, ici aussi, tout l'horizon est réfléchie sur la surface. Malgré les branches d'arbres, ces éléments sont très visibles.

EXPERIENCES DE LA FONDATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONCLUSION

À l'heure actuelle, nous avons 7 photos d'un objet volant non identifié, dont chacune est insurpassable quand il s'agit de photos d'OVNI en général. Tenant compte du fait qu'il existe sept photographies, nous vous suggérons (soutenu par nos partenaires américains) que dans la Pologne, le 8 Janvier 2006, quelques-unes des meilleures, des plus crédibles photographies documentées d'OVNI ont été réalisés.

Le "lancer de boules" est un élément de notre séjour dans Zdany qui doit avoir été la plus grosse surprise. Nous avions à nous préparer à prendre une série de photographies de saladiers collés ensemble et planant dans le ciel, jetés par ukasz Bartecki et Miko'aj Jastrzbski. Il s'est avéré que c'était une tâche très difficile, et pour dire la vérité, tout les "test de lancer" ont été une grande série de catastrophes. Cette question viendra plus tard, mais nous essayons d'organiser nos conclusions.

 

 

 

  • Un objet constitué de deux bols avec un diamètre de 21 centimètres, à une distance de 10 mètres du photographe, "rétréci" incroyablement et devient visible comme une tache.

 

  • La technique du "jeter en l'air" a abouti souvent à des traces creusées dans le sol, et tenter de l'envoyer dans le ciel à une altitude supérieure à celle de plusieurs mètres était impossible. Comme une excuse ou une justification pour les deux "lanceurs", il faut reconnaître que les deux les bols accolés étaient difficiles à saisir correctement par la jante et qu'il serait incomparablement plus facile de jeter un seul bol (en raison de ses caractéristiques de vol).

 

  • Les bols étaient horriblement enduit avec le sol où ils ont été assez fortement frappés. Une remarque: la définition des images similaire à celle du 8 Janvier 2006 s'est rapidement avéré inutile car l'objet … était à peine visible! L'objet constitué de deux bols de 21-centimètre est tout simplement un petit point brillant contre le fond sombre, ce qui est probablement la plus grande surprise pour les participants à l'expérience.

 

  • Les deux "lanceurs", en dépit des appels, des bons conseils et des instructions, n'ont pas été en mesure de lancer correctement les boules.

 

  • Le temps écoulé entre un lancer, la course à la pétanque, le nettoyage avec un chiffon s'est élevé à plusieurs minutes! Effectuer un tel lancer dans les 21 ou 15 secondes est clairement au-delà des capacités de ces deux messieurs.

 

  • La coordination avec le photographe est loin d'être parfaite. Tout d'abord, le "lanceur" envoi sa "boule de pétanque" dans l'air (dans un premier temps essentiellement dans le sol, mais c'est une autre question), puis il s'est avéré que le photographe, en appuyant sur le bouton déclencheur, le faisait soit trop tard ou trop tôt. Ce n'est que lorsque nous avons introduit les talkies-walkies, en criant haut et fort "1 … 2 … 3 … MAINTENANT!" qu'il a pu s'améliorer un peu. Cependant, les lamentables et embarrassants résultats de ce "jeu" ne méritent même pas de bénéficier d'une publication sur le site Internet de Nautilus. Il ne fait aucun doute que notre "lancer" en équipe doit travailler dur à l'avenir, afin que nous puissions prendre des photos décentes.

 

  • Les proportions ont été stupéfiantes. En une dizaine d'images que nous avons réalisé, une seule a été relativement bonne. L'ensemble de l'opération "lancer de boules" a été une grande traînée de catastrophes embarrassante et un spectacle exceptionnel de l'ineptie de nos "lanceurs", même si ils ont vraiment fait de leur mieux. Il faut admettre, toutefois, que deux saladiers joints à la jante sont exceptionnellement lourdes pour ce type d'opérations, et leurs caractéristiques de vol sont catastrophiques. Malgré tout, les effets de ces lancers, le 15 août ont été une grande surprise pour nous!

 

  • Toute notre équipe a créé beaucoup de dégâts en une heure, sur la route numéro 2 (va-et-vient sur le terrain, les gens marchant avec des talkies-walkies, etc.) Les conducteurs ralentissaient pour voir cette agitation et pratiquement parlant, nous pouvons supposer avec une certitude de 100% que nous avons été repérés par eux. Une chose doit être admise: cette section de la route numéro 2 doit être le pire endroit de tous pour l'exécution de ces expériences.

Ce n'est pas la fin du cas Zdany. Nous avons assigné des tâches et nous allons vous les présenter sur notre site Internet avec d'autres matériaux à partir de ce cas. Même maintenant, la documentation que nous avons recueillis est suffisamment grande pour nous permettre de démarcher des instituts de recherche polonais, qui exprimeront leurs points de vue dans cette affaire. Nous avons également l'intention de laisser l'Académie polonaise des Sciences donner son avis, et en fait, nous avons déjà établi des contacts avec eux. "

  • L'institut de météorologie et de gestion de l'eau nous confirme l'absence de ballon météorologique. Une personne impliquée dans la gestion des ballons nous informe que ni la chine, les etats-unis ou l'espagne ne possèdent ce type de ballons.

 

  • Après l'expérience, nous sommes sûrs que: L'objet de la capture des photos du 8 janvier n'est pas un ballon – le ballon à l'helium est trop faible et trop vulnérable au vent et cela rend impossible de le mettre en scène dans un espace libre, ou pour se synchroniser avec l'appareil photo. La personne qui détient le ballon doit être à image.
  • La falsification de l'objet accroché à l'arbre n'est pas évidente et demande du temps et de la dextérité.

 

 

 

COMPLEMENTS

  • Canular?
Il semblerait que le conducteur Maciej fait partie du voisinage du journaliste travaillant pour le tabloid FAKT.

20 Décembre 2005: Le journaliste Andrzej Wozniak publie pour la première fois une histoire d'OVNI dans Zdany.
12 Janvier 2006: Une relation est faite entre une coupure d'électricité et un OVNI (observation du 8 Janvier) par un faisceau laser et étincelles sur les lignes electriques. Publication de "la meilleure des photographies d'OVNI dans le monde", fournies par Maciej T; voisin du journaliste.

Cela explique pourquoi cette histoire et ces photos furent publiées. Il y a 3 hypothèses:
– Le journaliste du tabloid est à l'origine du canular et des photos afin de vendre un "bon papier". Maciej T, son complice, reçoit en contrepartie une rémunération. Cette hypothèse reste fragile selon les déclarations de l'équipe de la fondation Nautilus, estimant que Maciej T. est un homme entier ne pouvant jouer la comédie.
Une zone d'ombre demeure: le récit de Maciej T. à la fondation Nautilus ne relate pas le détail du "faisceau laser" que l'on retrouve initialement dans le tabloid FAKT. Est-ce un oubli volontaire ou bien l'effet d'une prose un peu trop imaginative de la part du journaliste du tabloid?
– La seconde hypothèse est que Maciej T. aidé d'un complice inconnu, réalise ce canular afin de vendre ses images à son voisin journaliste.
C'est un canular tout à fait réalisable pour certaines personnes:

Cependant, nous l'avons vu, 21 secondes ne suffisent pas à réaliser ce type de canular.
En revanche, il est tout à fait possible d'envisager un canular avec un ballon gonflé à l'helium et retenu par un fil de nylon. Mais cela semble aussi impossible en pratique.

Enfin, un élément résiste à l'hypothèse du canular: le lieu et l'heure (En pleine journée sur une route fréquentée).
-La troisième hypothèse: ce récit et les photos sont authentiques.

  • Un témoin raconte

Les informations qui suivent sont traduites depuis cette page : lien

“Ci dessous, un graphique de simulation extrait d’un site étranger. Selon le pilote, l’objet a dû voler sur l’avion. Une sphère dont le diamètre est d’environ 2 à 4 mètres.”
lien

“ci dessous le message reçu à la fondation Nautilus”

—–Original Message—–_
From: Dorin Sima [mailto:sima.dorin@xxxxx] _
Sent: Wednesday, July 11, 2007 4:02 PM_
To: nautilus@nautilus.org.pl_
Subject: Bucharest UFO –
July 8, 2007

Chers amis,
Mon nom est Sima Dorin, j’ai 34 ans, je vis à Bucarest en Roumanie. Je suis marié, j’ai deux enfants de 10 ans et je travaille comme annonceur dans un bureau d’édition. Je ne bois pas d’alcool, ne prend pas de drogue, je n’ai pas de problèmes de santé ou psychologiques, et ma seule faiblesse est le tabac. J’ai un très bon sens de l’observation, grâce à ma formation aux arts graphiques (de même que la photographie en amateur), et, deuxièmement, parce que ma profession exige la précision géométrique et spatiale. Mon principal hobby est la modelisation de modèles de voiture, en particulier ceux qui sont utilisés dans les transports publics, ce qui s’associe à la collecte d’informations nécessaires à une monographie de l’histoire de l’industrie automobile en Roumanie. Comme vous le voyez vous-même, je n’ai rien de spécial. Je ne me suis jamais intéressé au phénomène ovni et ne recueille aucun livres sur ce phénomène ou le cinéma. Je ne suis pas membre d’une organisation ufologique, et je n’appartiens à aucune religion, politique, philosophique, etc. Maintenant, voici mon observation.
Dimanche 8 Juillet 2007, autour de 15:45 heures EET (Europe de l’Est). Hors de mon appartement, je fumais une cigarette (je ne fume pas dans la maison, parce que je suis le seul fumeur). Je le fais souvent devant mon bloc d’entrée, regardant autour, sans raison apparente. Parfois, je m’arrête un instant à la vue des fleurs, parfois sur la voiture, je regarde parfois dans le ciel. Ainsi, j’aime bien être à la recherche de ce qui passe dans le ciel, les nuages, les avions. Quand j’étais enfant, je passais des vacances à la maison des grands-parents, qui était assez proche de l’aéroport de Baneasa (national) et Otopeni (international). Tout au long de la journée, j’écoutais les sons de moteurs d’avion, puis j’observais à la hâte dans le ciel quel était le modèle de l’avion avec les couleurs de cette machine, sa longueur, la vitesse et ainsi de suite. J’étais ravi chez ma grand-mère parce que je le faisais dans le cadre d’un repas (vous savez comment les personnes âgées accordent une grande importance à ce sujet). Au fil du temps, cela est devenu pour moi une vaste expertise dans le diagnostic des différents types d’avions, du populaire AN-2 au MIG-s, ainsi que les lampes utilisés par les avions, les conditions météorologiques, l’altitude et autres paramètres de vol jusqu’à la branche du service militaire comme « chasseurs de montagne », qui a été pour moi une excellente formation à l’observation et la détermination de tous les paramètres de vol de véhicules. Mais assez parler de moi-même, et revenons à cette journée et cette cigarette!
Ainsi, cet après-midi là, je cru reconnaître un objet entre les branches des arbres qui me rappelait un avion, et cela attira mon attention. J’ai fait quelques pas en avant afin d’avoir une meilleure vue et voir cette chose sur un ciel dégagé. Dans une fraction de seconde, j’ai pensé que c’était un MIG-15 (qui utilise cet avion, qui date des années 60? personne en dehors de la Roumanie), en raison de sa couleur métallique, mais après un certain temps, j’ai réalisé que c’était une sphère de métal se déplaçant parfaitement calme et tranquille sur les bâtiments!
Mon premier réflexe, était de courir chez moi auprès de mes jumelles militaires ou pleurer en demandant à mon épouse de jeter par la fenêtre mon appareil photo (il est actuellement inutilisable …). Pas de témoins, mon plus grand fils (10 ans, passionné par les ovnis) n’avait aucune idée de cette chose sur notre maison. Ma tête, était dans un ouragan de pensées, mais bien sûr, tout le temps, j’ai eu la vision de la sphère en vol. Après un moment, elle a disparu, de sorte que j’ai couru à un autre endroit pour pouvoir le regarder de nouveau. L’objet s’est déplacé à la même vitesse dans une direction. J’ai pu voir son vol jusqu’au moment où il a disparu de mes yeux à l’horizon.
Je me suis demandé, à la maison avec ma femme, comment lui dire. Après un moment, je lui ai dit que c’était un OVNI.
L’objet était une sphère parfaite, la couleur de l’argent, à partir du milieu de la jante, un noir, peut-être noir, avec un diamètre de 4 à 10 mètres. Il se déplaçait à une hauteur de 1300 mètres à une vitesse d’environ 3900 km/h. Le ciel était bleu, une excellente visibilité, la vitesse du vent d’environ 0,5 m/s. L’objet se déplaçait du nord au sud. Je l’ai regardé debout sur une ligne est-ouest, le soleil était dans mon dos. Je l’ai perdu de vue avant d’essayer d’entendre un son, mais il n’y avait absolument rien en cours. Le temps total d’observation est de 7 à 10 secondes.
Le lundi, je n’avais pas de temps, mais hier, j’ai commencé à chercher des observations similaires sur Internet, axé sur la même forme et ainsi de suite. J’ai découvert le cas Zdany. Et bien, c’est vraiment inhabituel de le dire, mais j’ai littéralement vu le même objet!
J’ai trouvé une simulation en trois dimensions de l’objet sur le site italien :
http://www.dnamagazine.it/ufo-zdany.html
Ceci est similaire en termes d’angle de vue de l’objet dans la situation à laquelle j’ai regardé.
Je le répète une fois de plus que dans le cas de mon observation, dans l’ensemble, l’OVNI avait la même position pendant le vol, sans trajet “acrobatique”. Je ne sais vraiment pas quoi dire, la ressemblance est trop élevé … ce qui est étrange, car je ne peux en aucune façon déterminer si ces images sont vraies ou pas, mais je le répète – ce que j’ai vu était la même chose!
Samedi et dimanche, je vais essayer de prendre une photo de la même portion du ciel.
Ceci est mon résumé, si cela peut contribuer à quelque chose d’utile.
Dorin Sima
Voici les coordonnées de l’événement, qui peut être utile pour localiser le lieu d’observation avec Google Earth :
44 ° 25′02 .49 “N
26 ° 01′05 .86 “E

 

 

 

COINCIDENCES?

 

  • OVNI de Roswell en 1947:

Mr. et Mrs. Dan Wilmot furent apparemment les seules personnes à Roswell qui ont vu ce qu’ils pensaient être une soucoupe volante. Ils étaient assis sur leur porche à 105 South Penn. La nuit de mercredi vers 10:00 lorsqu’un grand objet brillant fit irruption dans le ciel depuis le Sud-Est, se dirigeant vers le Nord-Ouest à une vitesse très élevée. En apparence il avait l’air ovale, comme deux soucoupes placées l’une sur l’autre face à face, comme deux bassines d’autrefois collées ensemble de la même façon.
Une bassine

 

  • 27 JUIN 1950, 07:50 à Texarkana (Texas),

"Terrell et Yates, tous 2 employés de l’Arsenal de Red River, voient voler horizontalement durant 4 à 5 secondes un phénomène brillant, dont la forme ressemble à 2 bassines retournées l’une contre l’autre.”
Cas Blue Book n° 738, non expliqué.

 

  • Le 8 janvier 1981 à 17 h, à Trans-en-Provence, France:

“L’engin avait la forme de 2 assiettes renversées l’une contre l’autre. Il avait la couleur du plomb et possédait une nervure tout autour de sa circonférence.”

 

Petite coincidence de date: Le 8 Janvier 2006 à 12h30 à Zdany, Pologne.

 

  • Observation d'un ovni géant le 17 Novembre 1986 par un pilote japonais
 

 

  • Le 16 Septembre 1994, au Zimbabwe

Une grosse ”soucoupe volante” semblant suivre les poteaux électriques, disparaissant et réapparaissant à différents endroits, et quatre plus petites autour se posent près de la zone de récréation pour y débarquer d’étranges humanoides.

Dessin d'un enfant au Zimbabwe, montrant l'ovni au dessus des lignes électriques.

 

 

 

 

LOCALISATION

 

 

 

"le point noir"

 

65
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/
Top