Vous êtes ici

Soleil et refroidissement climatique

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Soleil est l'astre qui nous donne la chaleur nécessaire à la vie pour notre bonne vieille planète bleu!

Depuis environ 6 six mois le Soleil est scruté 24 heures sur 24 par deux satellites afin d'étudier l'astre et nous avertir d'éruption solaire. Des astronomes américains ont observé une diminution des taches solaires et une diminution de l'activité près des pôles. Serait-ce des indices qui amènerait le Soleil à une période prolongée de calme plat ?

Présentement le Soleil est dans un cycle d'activités très intenses qui a débuté en 2008. Présentement les taches solaires sont très fréquentes et il arrive plusieurs fois par mois qu'une éruption de fortes intensités viennent affecter les cellulaires, les satellites et autres technologies.
 

Par contre les spécialistes qui étudie l'activité intérieur du Soleil, de sa surface visible de sa couronne, commencent à penser que le prochain cycle pourrait être très calme, voire inexistant, selon les scientifiques du "National Solar Observatory" (NSO) et de l'Air Force Research Laboratory.

"Si nous ne nous sommes pas trompés, le cycle actuel pourrait être le dernier d'activité solaire maximum que nous verrons avant plusieurs décennies", souligne Frank Hill, directeur adjoint du NSO, en commentant les résultats de ces recherches. Il est le principal auteur de l'une d'elles.

Qualifiant ce phénomène de "très inhabituel et d'inattendu", l'astronome a estimé que cela "affecterait un grand nombre de choses, de l'exploration spatiale au climat terrestre".

Dans le passé une faible activité magnétique solaire prolongée a coïncidé avec des glaciations sur notre planète. Pendant ces périodes l'atmosphère terrestre se refroidit et se contracte, ce qui amène la raéfication des aurores boréales

"Le fait que trois observations totalement différentes du Soleil pointent dans la même direction est une solide indication que le cycle des taches solaires pourrait s'acheminer vers une hibernation", ajoute Frank Hill.

Les résultats de ces études ont été dévoilés à la conférence annuelle de la division de physique solaire de l'American Astronomical Society, réunie cette semaine à l'Université du Nouveau-Mexique (sud-ouest).

Le nombre de taches solaires s'accroît et retombe tous les onze ans environ (durée d'un cycle), ce qui correspond à la moitié de la période à la fin de laquelle les pôles magnétiques s'inversent.

Entre 1645 et 1715 l'Europe a vécu un ptit âge glaciaire, que les spécialistes nomme le "minimum de Maunder", soit une période de 70 ans que le Soleil n'a eu aucune tache solaire.

Une tendance à long terme d'affaiblissement des taches solaires est à prévoir ainsi que les éruptions dans le champ magnétique du Soleil du prochain cycle seront si faibles que très peu de taches se formeront, voir aucune,  annonce Matt Penn et William Livington de l'Université Cornell (New York).

L'explication de la fabrication des taches solaires est assez "simple"…. C'est le résultat d'éruption de flux magnétiques provenant de l'intérieur du Soleil et qui empêche des gaz moins chauds en surface d'y retourner.

Pour qu'une tache se forme, le champ magnétique solaire doit avoir une force minimum de 1.500 gauss (unité de mesure électromagnétique). Or, selon ces chercheurs, la force moyenne du champ magnétique solaire a diminué de 50 gauss par an depuis treize ans et va tomber au-dessous de ce minimum.

Selon certains chercheurs, la diminution de l'activité solaire ne compensera pas le réchauffement lié aux émissions du CO2. Georg Feulner du Postdam Institute d'Allemagne appuie cette thèse.

Il a calculé dans une récente étude qu'une période similaire au "Minimum de Maunder" ferait baisser les températures de 0,3 degré Celsius, or la hausse attendue d'ici la fin du siècle par le groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur le climat (Giec) est de 3,7 à 4,5 degrés.

Qui dit vrai ? Réchauffement ou refroidissement climatique en vue ?  Nous commençons à comprendre le fonctionnement du Soleil et il faut avouer que nous nous couchons à chaque soir moins niaiseux! La science évolue, nos connaissances évolues.

Ce qui suit vient de moi et j'assume mon opinion.  Comme je dis ci-haut au début du texte le Soleil donne la quantité exacte de chaleur pour l'évolution de la vie sur notre planète. Il faut comprendre que beaucoup de personnes parle du réchauffement climatique comme si tout ceci était nouveau dans le 20e siècle.

Si vous connaissez un peu l'histoire de l'humanité, vous devez savoir qu'Éric le Rouge, grand explorateur scandinave (Viking) a découvert une grosse île dans le nord de la planète…. Groenland! Eric le rouge a nommé cette île de même parce que l'île était verdoyante, de grands pâturages.  Groenland veut dire "terre verte" Maintenant cette île est recouverte de neige et de glace. Comment est-ce possible qu'il y a 1000 ans cette île était habitable et possible de vivre de la culture et que maintenant cette île est recouverte jusqu'à 3 mètres de glace ?

Colomb, Magellan, Marco Polo ont pu naviguer, découvrir de nouvelles cultures et territoires parce que le réchauffement climatique existait dans ces années. C'était les commerçants qui financait les voyages de ces explorateurs.

Comment un commerçant peut faire de l'argent ? En vendant des produits! Dans ces années les produits venaient de l'agriculture. Il est écrit dans plusieurs livres d'histoire que durant ces périodes les cultures étaient abondantes. Imaginez l'argent…. !

J'arrête de vous casser les yeux avec ma théorie que le Soleil est le principal responsable de nos hivers vigoureux et de nos étés infernaux! 

Apprenez à analyser et à vous fier uniquement à vous pour vous forger une opinion! Ne vous fiez jamais de pseudo scientifiques qui vivent de subventions de l'état ou de l'ONU pour vous dire comment vivre et quoi faire alors qu'eux font leur vie sans se demander si l'argent venant des poches des contribuables seraient mieux mieux investits que dans des analyses bidons certifiés par des programmes informatiques comparable à ceux qui gérait le marché boursier lors de la dernière crise économique qui a touché toute la planète.

Bonne lecture et j'attends vos commentaires!

79
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/

3 thoughts on “Soleil et refroidissement climatique

  1. très très intéressant ton sujet. Je pense, au regard de ce que j’ai pu glaner au fil de mes lectures, que le réchauffement climatique va se traduire par une ère froide, et ton article me pousse à penser qu’elle sera plus forte que prévu.
    Je m’explique, au centre de l’ocean atlantique circule un courant qui s’appelle le Gulf Stream et qui va jusqu’aux cotes Irlandaise et dont l’influence sur notre climat n’est plus à démontrer. C’est un moteur à eau chaude qui tourne à diverses profondeurs dans l’océan.
    Le réchauffement de 1 à 3 degré va provoquer une fonte des calottes glaciaires. Phénomène déjà bien engagé, s’il en est. Or, la particularité de la glace, c’est qu’elle prend l’eau, mais laisse le sel. Il y a donc dans les pôles des milliards de mètres cube d’eau douce !
    Aussi quand cette glace va fondre, elle va donner une énorme masse d’eau douce qui ne pourra pas se diluer complétement dans l’eau salée. La densité étant différente, l’eau douce va s’étendre en surface de l’eau salée en attendant le brassage suffisant pour mélanger. De fait, le poids de l’eau douce en surface va repousser en profondeur l’eau salée. Et le Gulf Stream va s’en trouver ralenti. L’apport thermique va se trouver réduit, voire arrêté en fonction du volume de fonte. Donc, si dans un premier temps la température aura montée, dans un second temps la masse d’eau douce froide va dérégler le moteur des courants chauds.
    De là, le refroidissement va en découler dans la foulée, l’influence océanique n’apportant plus d’air chaud, mais de l’air froid par la convection de surface. Et nous aurons des hivers de plus en plus froid et un risque d’ère glaciaire, puisque le froid s’installant, la calotte glaciaire se reformera et s’étendra. Et là, comme nous l’apprend Steevee, si le soleil entre dans une période de plusieurs décennies de calme profond, il faut craindre que le refroidissement s’accélère encore !
    Sans compter les tempêtes et autres qui seront générés par les modifications des courants océaniques, regardez ce qui se passe avec les El Nino etc…

  2. bonne analyse!

    en passant saviez-vous que lorsque la glace diminue en arctique la glace augmente en antarctique et vice-versa ?!

  3. exact, pour cela, on pourrait qualifier la force de coriolis d’effet peltier. L’air chaud monte, plus il y a d’air froid, plus l’air chaud monte, l’échange thermique étant plus en altitude,  l’air froid monte plus haut en faisant un effet d’ascenseur. L’air se rafraichissant en haute atmosphère, ça fait chuter les températures jusqu’au sol. Ensuite, comme l’atmosphère est à volume constant, le reste de l’effet est mécanique. On sait que les climats ne sont pas uniformes sur la planète, lorsque l’europe est en été, c’est l’inverse en australie…. donc forcément, au nord ça chauffe au  sud ça géle et puis vice versa…
    😉
     

Comments are closed.

Top