Vous êtes ici

Stonehenge aurait servi de site funéraire pendant au moins 500 ans

Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mystérieux site mégalithique de Stonehenge, dans le Sud de l’Angleterre, a servi de lieu d’inhumation pendant plusieurs centaines d’années après sa création, selon une nouvelle étude.

En datant des restes humains retrouvés sur le site, des chercheurs britanniques ont établi que des inhumations ont eu lieu dès 3 000 ans av. Jésus-Christ, lorsque les premières tranchées autour du monument ont été creusées. Et ces enterrements se sont poursuivis pendant au moins 500 ans, alors que les pierres massives qui constituent ce mystérieux cercle étaient érigées.

«Il est maintenant clair que les inhumations ont été une composante majeure de Stonehenge à chacune de ses grandes étapes», souligne Mike Parker Pearson, professeur d’archéologie à l’université de Sheffield, directeur du programme archéologique Stonehenge Riverside.

Par le passé, de nombreux archéologues ont estimé que les inhumations s’étaient poursuivies sur le site pendant seulement un siècle environ, soulignent les chercheurs. «Stonehenge était un lieu d’inhumation depuis le début et jusqu’à son apogée au milieu du troisième millénaire avant Jésus-Christ», souligne M. Parker Pearson dans un communiqué.

Les archéologues ont également mis au jour près du site des habitations à Durrington Walls, qui semblent avoir été des logements saisonniers liés à Stonehenge.

«C’est une colonie tout à fait extraordinaire, nous n’avons jamais rien vu de tel avant», précise M. Parker Pearson. Le village semble avoir été une terre pour les vivants et Stonehenge, une terre pour les ancêtres, note-t-il. Il y avait au moins 300 petites maisons, peut-être jusqu’à 1.000, dans le village, et elles étaient occupées durant l’hiver et dans le courant de l’été.

Le village comprenait également un cercle de piliers en bois, baptisé par les chercheurs le Cercle méridional. Il est orienté vers l’endroit du ciel où le soleil se lève au moment du plein hiver, soit exactement l’inverse de Stonehenge, qui est orienté vers le lever du soleil de plein été.

Les recherches ont été soutenues par la Société National Geographic, qui traite de Stonehenge dans son magazine de juin et présentera les nouvelles informations sur le site sur sa chaîne de télévision National Geographic Channel dimanche aux Etats-Unis.

Selon les chercheurs, l’inhumation la plus ancienne trouvée sur le site concerne un petit tas d’ossements et de dents trouvés dans des fosses et estimés remonter à 3030-2880 av. Jésus-Christ. La plus récente remonterait à 2570-2340 av. Jésus-Christ.

Selon les chercheurs, c’est la première fois que des inhumations par incinération sur le site sont datées au carbone 14.

Reste que le mystère continue à entourer Stonehenge. Monument créé entre -3000 et -1600 av. Jésus-Christ, on ne sait pas qui l’a construit ni pourquoi, même si certains experts estiment qu’il aurait été lié à un culte du soleil ou à un calendrier astronomique. Le site est aujourd’hui une attraction touristique.

Source: http://www2.canoe.com/techno/nouvelles/archives/2008/05/20080529-202236.html

69
Partager Sur le Net
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Reynald
Reynald
J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.
https://leblogdeletrange.fr/
Top