Espace, Univers, Météorologie

Le ciel de plus en plus dans le noir

Des astrophysiciens australiens viennent d'annoncer que l'Univers formera moins d'étoiles dans le futur. En fait cette idée est sur les tables des scientifiques qui scrutent l'Univers depuis plus de vingt ans. Avec l'énoncé d'aujourd'hui on peut dire que le sujet est "clos".

La raison est que les galaxies contiennent moins de nuages riches en hydrogène moléculaire, un gaz nécessaire à la naissance des étoiles. Grâce au radiotélescope Mopra situé au nord-est de Sydney, le Dr Robert Braun et ses collègues du CSIRO ont pu constaté la raréfaction de l'hydrogène.

La constatation a été fait en comparant des galaxies très éloignées avec d'autres, plus proches de la nôtre, la Voie Lactée. Étant donné que la lumière met énormément de temps à voyager (+- 270 000 km par seconde), les chercheurs ont pu observer les galaxies comme elles étaient il y a quatre milliards d'années.

À ce stade les galaxies contiennent beaucoup plus d'hydrogène moléculaire que celles de l'Univers actuel. Avec les données que nous avons maintenant tout semble à croire que les galaxies les plus lointaines disposent de dix fois plus de gaz d'hydrogène que celles d'aujourd'hui.

Ce qui amène à affirmer que d'ici quelques milliards d'années le ciel terrestre deviendra plus sombre. La scientifique française Françoise Combes à l'Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM) avait commencé la cartographie des gaz et elle a participée à l'étude australienne.

Pour finir, la dernière estimation du nombre d'étoiles dans l'Univers est de 300 000 000 000 000 000 000 000. Il y en a  en masse pour encore regarder le ciel pendant plusieurs milliards d'années. Attention au torticolis! 😉 

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Bonne lecture.

Articles similaires

5 commentaires

  1. En fait la vitesse de la lumière est de 300 000 km/s, plus précisément 299 792 458 km/s. La raréfaction de la lumière ambiante du ciel se fera sur une temps dit «cosmologique». Donc pas de panique, on aura un ciel étoilé pour encore bien longtemps ! Mais c’est un fait, l’univers continu sa dilatation et le gaz interstellaire finira coûte que coûte sa transformation via les étoiles à produire les éléments lourds. L’hydrogène et l’hélium sera de plus en plus rare (transformé en éléments plus danse) et celui restant sera trop dilué et étendu pour que celui-ci amorce l’effondrement gravitationnel qui provoque l’échauffement, la densification et finalement la naissance de nouvelles étoiles…
    😉

  2. Estimation du nombre de Galaxies visibles (télescope et radio-télescope) environ 300 000 000 000. Nombre moyen d’étoiles dans une galaxie 300 000 000 000. C’est donc le premier X le deuxième. Le nombre estimé est plus grand et basé sur une spéculation, naines blanches et naines brunes possiblement. Ça donne un nombre dit astronomique. C’est étourdissant n’est-ce pas. À cela, multipliez par (soyons conservateur) 3 ou 4 pour le nombre de planètes en orbites autour de ces étoiles. Il est évident vu le petit nombre qui apparaît que nous sommes seul dans cet univers ! 😉

  3. merci beaucoup Orpheus pour ces explications car franchement je me disais que c’était quasiment impossible a calculer

Bouton retour en haut de la page